Vendredi 19 octobre 2018

Patrimoine

Une statue volée revient à Chambéry

Par Jérémie Glaize · lejournaldesarts.fr

Le 26 juillet 2018 - 244 mots

CHAMBERY

Dérobée il y a trente-neuf ans, une Vierge à l’enfant a repris place au Musée des beaux-arts de la ville savoyarde.

La sculpture de la <em>Vierge de la charité</em> au Musée des Beaux-arts de Chambéry, Juillet 2018.
La sculpture de la Vierge de la charité au Musée des Beaux-arts de Chambéry, Juillet 2018.

Volée en 1979 près de la maison de Jean-Jacques Rousseau, une statue représentant une Vierge à l’Enfant a été rendue à la ville de Chambéry en Savoie et a pris place au Musée des beaux-arts de la ville, comme le rapporte France Bleu.

Une cérémonie officielle a été organisée mardi 24 juillet au musée pour accueillir la sculpture en bois polychrome datant du XVIIIe siècle. Elle pourra être admirée par les visiteurs durant quelques mois avant d’être restaurée. 

La Vierge de la charité avait été rendue à l’ambassade de France à Rome en juin dernier par la police italienne. Elle avait été repérée de manière insolite par un jeune gendarme, le maréchal Luigi Portacci. Intrigué par la rareté et la finesse peu commune de la statue présente chez un antiquaire d’Udine dans le Frioul, le gendarme en avait pris des photos. Il les avait ensuite confrontées à la base de données du fichier international des œuvres d’arts volées, lui permettant d’établir la correspondance avec la statue dérobée près de quarante ans plus tôt.

Cette affaire n’est pas une première pour les « Carabinieri » italiens, très actifs dans la lutte contre le trafic des biens culturels et qui ont retrouvé de nombreuses œuvres par le passé. En 2014, la police italienne avait même lancé une application mobile pour participer à la protection du patrimoine. 

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque