Mercredi 21 octobre 2020

Une souscription nationale

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 13 septembre 2002 - 152 mots

Le thème retenu cette année pour les Journées du patrimoine s’accorde parfaitement avec la mission de la Fondation du patrimoine. En mettant l’accent sur l’insertion dans un territoire, l’événement rappelle le rôle du bâti ancien dans la construction d’une identité régionale. Depuis cinq ans, la fondation s’efforce de fédérer les énergies pour restaurer le patrimoine non protégé, qu’il soit rural ou urbain, industriel ou religieux. Pour son cinquième anniversaire, elle lance une campagne de souscription dans toute la France. Les souscripteurs sont invités à apporter leur contribution pour la restauration d’un monument. Parmi les édifices concernés, citons le fort Dugommier de Collioure (Provence-Alpes-Côte d’azur), le pont de Maincy (Île-de-France), les fresques de l’église de Saint-Simon (Aquitaine), l’abbaye de Saint-Pierre-sur-Dives (Basse-Normandie), le moulin de Goulaine (Pays-de-la-Loire), le presbytère de Rubrouck (Nord-Pas-de-Calais) ou encore les ateliers de plâtres d’Hans Arp à Clamart (île-de-France).

Pour tous renseignements, tél. 01 40 70 93 17 ou www.fondation-patrimoine.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°154 du 13 septembre 2002, avec le titre suivant : Une souscription nationale

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque