Vendredi 23 février 2018

Un musée qui a du nez

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 octobre 2008

Après quatre années de travaux, le Musée international de la Parfumerie, créé il y a un peu moins de 20 ans à Grasse (Alpes-Maritimes) rouvre ses portes au public le 18 octobre.

GRASSE - Avec un budget de 11,3 millions d’euros, la rénovation a permis à l’établissement de doubler sa surface, à présent de 3 500 m2. Pour ce, l’architecte Frédéric Jung a imaginé une grande nef vitrée qui permet de relier les bâtiments mitoyens annexés. Il a également débarrassé l’hôtel particulier initial de tous les rajouts postérieurs pour redonner au lieu son authenticité. Le parcours permanent évoque le parfum sous divers aspects : matières premières, technique de fabrication, industrie et innovation, design des flacons, lien avec les Arts décoratifs. Un espace d’exposition temporaire, un auditorium, des ateliers pédagogiques et un café-restaurant ont également été créés.

Musée international de la Parfumerie, 2, boulevard du Jeu de Ballon, 06130 Grasse, tél. 04 97 05 58 00, www.museedegrasse.com, tlj sauf mardi, 11h-18h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°288 du 3 octobre 2008, avec le titre suivant : Un musée qui a du nez

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque