Lundi 16 septembre 2019

Vandalisme

Un baiser à 1 500 euros

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 septembre 2010 - 137 mots

AVIGNON - Rindy Sam, qui avait laissé une trace de rouge à lèvres sur une toile du peintre américain Cy Twombly exposée à la Collection Lambert d’Avignon, a été condamnée le 16 novembre à 1 500 euros de dommages et intérêts et à 100 heures de travaux d’intérêt général.

La jeune femme, de nationalité cambodgienne, devra aussi verser un euro symbolique de dommages et intérêts au peintre de renommée internationale, ce qu’il avait réclamé. Yvon Lambert, propriétaire de l’œuvre, recevra 1 000 euros – il en avait réclamé deux millions d’euros, au titre de son préjudice moral – et la Collection Lambert, qui abritait l’œuvre, recevra 500 euros, contre les 33 440 demandés pour les frais de restauration de la toile. La décision sur ce dernier point a été renvoyée au 28 février 2008 par le tribunal.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°270 du 30 novembre 2007, avec le titre suivant : Un baiser à 1 500 euros

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque