Lundi 17 décembre 2018

Polémique sur l’extension du Van Abbemuseum

Le Journal des Arts

Le 1 janvier 1995 - 195 mots

Le Van Abbemuseum d’Eindhoven, dirigé par Jan Dabbaut, après avoir transféré ses collections dans les locaux d’un bâtiment prêté par l’entreprise Philips, a fermé officiellement ses portes pour permettre à des travaux d’extension de commencer.

Le musée n’a plus assez d’espace pour présenter l’ensemble de ses collections d’art moderne et contemporain, et ses nouvelles acquisitions – parmi elles, des œuvres de Bustamante, Coleman, Munoz, Whiteread, Vercruysse.

Toutefois, le projet de l’architecte hollandais Abel Cahen est au centre d’une polémique qui risque de retarder, voire de bloquer ces travaux. Selon ses détracteurs, le projet ne se limiterait pas à un simple agrandissement du musée existant mais, en bouleversant complètement la façade de l’édifice construit dans les années trente par l’architecte hollandais Kropholler, il ferait disparaître une importante page d’histoire d’architecture de cette époque.

La réponse sur le classement de l’édifice, demandé officiellement par les héritiers de Henri Van Abbe, mécène et fondateur du musée, devrait être connue en janvier. La ville d’Eindhoven, qui soutient le projet à hauteur de 27 millions de florins (81 millions de francs) rappelle que les travaux doivent respecter le calendrier arrêté et devraient commencer d’ici la fin du mois de janvier.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°10 du 1 janvier 1995, avec le titre suivant : Polémique sur l’extension du Van Abbemuseum

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque