Dimanche 20 septembre 2020

Monument

Lyon : Crédit Agricole Assurances rachète le Grand Hôtel-Dieu à Eiffage

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 12 juin 2015 - 366 mots

LYON [12.06.15] - Crédit Agricole Assurances a annoncé vendredi le rachat du Grand Hôtel-Dieu à Lyon, pour un montant non divulgué, au groupe de BTP Eiffage qui a entamé un vaste chantier de reconversion de cet ancien hôpital.

En 2018, au terme des travaux, le site, inscrit au Patrimoine mondial de l'Humanité, accueillera 17.100 m2 de commerces et restaurants ainsi qu'un pôle tertiaire de près de 13.600 m2, un hôtel InterContinental cinq étoiles de 143 chambres, un centre de conventions de 2.500 m2, 1.000 m2 de logements, des jardins et une Cité Internationale de la Gastronomie.

"C'est la plus grande rénovation privée de monuments historiques jamais réalisée en France", avait souligné Pierre Berger, PDG d'Eiffage, lauréat en 2010 du concours organisé par les Hospices Civils de Lyon (HCL), lors du lancement des 43 mois de travaux en avril.

Les négociations n'étaient alors pas encore bouclées avec Crédit Agricole Assurances, qui rachète le site en association avec la Caisse régionale de Crédit Agricole Centre Est. En avril, le chiffre de 250 millions d'euros avait été évoqué pour l'opération.

Le Grand Hôtel-Dieu est situé au bord du Rhône sur la presqu'île du centre de Lyon sur un foncier appartenant aux HCL, avec lesquels un bail à construction de 99 ans a été conclu, selon un communiqué conjoint de Crédit Agricole Assurances, d'Eiffage et d'InterContinental Hotels Group, qui signe là son cinquième établissement InterContinental en France.

Fondé au XIIe siècle pour soigner les voyageurs et les pèlerins, le plus vieil hôpital lyonnais est un symbole de l'humanisme dont Soufflot fit aussi un chef-d'oeuvre d'architecture. Il a connu une renommée internationale dès le XIXe siècle grâce à des pionniers de la chirurgie ou de la radiologie, tel Léon Bérard ou Etienne Destot. Au début du XXe siècle, il comptait plus d'un millier de lits, mais devenu vétuste, il a fermé définitivement ses portes fin 2010.

"Cette signature nous permet de franchir une étape décisive dans la mise en oeuvre du projet du Grand Hôtel-Dieu qui va devenir le site de référence pour l'attractivité internationale de notre métropole ainsi qu'un très beau lieu à vivre pour l'ensemble des Lyonnais", s'est félicité le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb (PS), dans le communiqué.

Légende photo

Le Grand Hôtel-Dieu à Lyon, vu de la colline de Fourvière. Au centre, la chapelle ; à droite, le grand dôme. - Photo Buliwyf sous Licence Domaine public via Wikimedia Commons.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque