Les longs travaux du Grand Louvre

Réaménagement des Antiquités égyptiennes, de la Peinture italienne et des Arts graphiques

Jusqu’en 1997, certaines parties des ailes Sully et Denon seront fermées au public, et 15 000 m2 de surfaces d’exposition seront successivement réaménagées. Une nouvelle entrée sera créée dans l’aile Denon, côté Seine. D’ici l’achèvement des travaux, certains chefs-d’œuvre des collections seront présentés de manière provisoire. Un espace tactile pour malvoyants de 80 m2 ouvrira cet été dans les nouvelles salles de sculpture étrangère.

PARIS -  Le programme du Grand Louvre est loin d’être achevé. Jusqu’en 1997, les trois départements d’Archéologie, le département des Peintures, le département des Arts graphiques et celui des Objets d’art vont procéder à des redéploiements totaux ou partiels.

Depuis le 1er avril, toutes les salles du département des Antiquités égyptiennes situées au rez-de-chaussée de l’aile Sully (autour de la Cour carrée) sont fermées. À partir du 1er juillet, les salles du premier étage fermeront à leur tour. En attendant la réouverture du département, avec une surface d’exposition portée de 2 590 m2 à 4 100 m2, une sélection d’œuvres majeures sera proposée aux abords du Louvre médiéval.

Le département des Antiquités grecques, étrusques et romaines s’agrandit lui aussi. La Grèce préhellénique et archaïque prendra place dans des salles auparavant fermées au public, situées à l’entresol de l’aile Denon (côté Seine). Un circuit des Trois Antiques, regroupant des œuvres de l’Antiquité tardive du pourtour méditerranéen, sera créé au même niveau, dans les espaces autrefois dévolus à l’École du Louvre et aux ateliers muséographiques. Les galeries Daru (sculptures) et Campana (vases grecs) seront réaménagées et modernisées. Onze salles du département des Antiquités orientales (aile Sully, rez-de-chaussée), consacrées à l’Iran et aux pays du Levant, seront fermées pour parachever le circuit qui débute dans l’aile Richelieu (côté Rivoli).

Nouveau circuit pour la peinture italienne
Le nouveau circuit chronologique de la peinture italienne débutera dans la salle des Sept mètres pour s’achever dans l’ancienne salle Rubens, en passant par le Salon carré, la Grande galerie, et la salle des États (aile Denon, 1er étage). Les travaux s’effectueront en deux phases, afin de permettre la circulation des visiteurs et la présentation provisoire de certaines œuvres. Les anciennes salles Van Dyck, Rubens et d’anciens "Petits cabinets" accueilleront la peinture espagnole et la fin du circuit des peintures italiennes. Les salles Denon et Mollien, qui abritent des grands formats de la peinture française du XIXe siècle, rouvriront d’ici le mois de septembre.

Une seconde entrée côté Seine
Les salles d’exposition de l’extrémité ouest de l’aile Denon seront définitivement fermées pour abriter, sur trois niveaux, des espaces de réserves, des bureaux, une documentation et une bibliothèque pour le département des Arts graphiques.

Enfin, une seconde entrée, dotée d’une billetterie et d’un vestiaire, sera créée pour accéder aux futures salles d’expositions temporaires (1 300 m2), au rez-de-chaussée de l’aile Denon. La construction d’un escalier permettra de rejoindre l’ensemble du musée (Porte des Lions, à proximité du pavillon de Flore, côté Seine).

Les équipes d’architectes chargées de ces différents chantiers ont toutes été choisies sur concours. Ce n’est qu’en 1997, au plus tôt, que la totalité du Louvre aura trouvé son affectation muséographique définitive.

Informations mises à jour régulièrement au 40 20 53 17 (de 9h15 à 21h45, tous les jours sauf le mardi) et sur Minitel 36 15 Louvre.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°14 du 1 mai 1995, avec le titre suivant : Les longs travaux du Grand Louvre

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque