Samedi 15 décembre 2018

Les Brèves : Le Met tient boutique au Carrousel du Louvre...

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 janvier 1995 - 500 mots

Le Met tient boutique au Carrousel du Louvre
La Réunion des musées nationaux (RMN) et le Metropolitan Museum of Art se sont associés pour ouvrir au Carrousel du Louvre une boutique de 50 m2 diffusant des produits créés par le musée new-yorkais : 50 objets de décoration, 62 de verre, faïence et porcelaine, environ 200 bijoux, 80 articles de papeterie et plus de 60 foulards, carrés, cravates…Ces produits sont “dérivés” des collections du musée, ou d’autres (Baltimore, Pékin, etc). Ils sont d’un goût plutôt traditionnel. La création contemporaine est présente dans la boutique voisine, gérée par la seule RMN, qui vend les nouveaux services “Tables d’art”.

L’autoroute de Chéops
Pour améliorer la circulation au Caire, le gouvernement égyptien construit un vaste périphérique dont le tracé passe à 2,5 km au sud de la pyramide de Chéops. L’Unesco a vivement protesté, menaçant de rayer les pyramides de la liste du patrimoine mondial. Le président Hosni Moubarak a ordonné la suspension des travaux commencés en 1984, avec l’aide de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région Île-de-France. Arguant de la découverte récente de sept sarcophages à proximité du tracé, des spécialistes des antiquités demandent une déviation de 25 km du projet. Ses responsables estiment qu’un tel détour rendrait le périphérique inutile.

Kyoto, “patrimoine mondial”
Vingt et un nouveaux sites culturels et huit sites naturels ont été inscrits par l’Unesco sur sa liste du “patrimoine mondial”, qui en comprenait déjà 440. Les monuments de Kyoto, le palais d’été de la dynastie Qing dans la province d’Hebi et le temple de Confucius (Chine), le palais du Potala à Lhasa (Tibet), le monastère de Ghélatti (Géorgie), l’église de Kolomenskoïe (Russie), la vieille ville de Vilnius (Lituanie), l’église Saint-Jean Népomucène à Zéléna Hora (République tchèque), l’usine de Volklingen (Allemagne), les monastères du Popocatépelt (Mexique) sont parmi les élus.
Parmi les sites naturels, figure la célèbre baie d’Along au Viêt-nam.

Soucis à Sans-Souci
Potsdam. Le petit palais baroque de Sans-Souci et son parc sont menacés. La municipalité de Potsdam envisage de construire des tours de cent vingt mètres dans le centre historique de la ville, coupant les perspectives créées par Pierre-Joseph Lerné au milieu du XIXe siècle.
Le projet le plus controversé concerne la construction de villas de luxe sur les bords de la rivière Havel, l’un des sites les plus pittoresques des environs de Posdam, entre le château de Glienicke et celui de Babelsberg. Le conseil municipal a autorisé un certain nombre d’entreprises de construction à soumettre des projets.
Bernd von Droste zu Hülshoff, responsable de la sauvegarde du patrimoine mondial à l’Unesco, estime qu’un tel projet pourrait entraîner la révision du statut de Potsdam, qui serait rayé de la liste du patrimoine mondial. Il espère qu’une telle menace fera reculer les promoteurs. La sauvegarde de Potsdam pourrait se révéler financièrement rentable pour la municipalité. En dépit d’un manque certain d’infrastructures hôtelières, Potsdam accueille chaque année plus d’un million et demi de visiteurs. Un investissement dans ce domaine résoudrait les problèmes financiers de la municipalité et préserverait son patrimoine.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°10 du 1 janvier 1995, avec le titre suivant : Les Brèves : Le Met tient boutique au Carrousel du Louvre...

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque