Musée

Le projet de rénovation de la Haus der Kunst de Munich est rejeté

Par Marine Vazzoler · lejournaldesarts.fr

Le 31 janvier 2017 - 439 mots

MUNICH (ALLEMAGNE) [31.01.17] – La ville de Munich a officiellement rejeté les plans de rénovation de la Haus der Kunst (Maison de l’Art) imaginés par l’architecte britannique David Chipperfield. Lors de son dévoilement au public, le projet a déclenché de vives critiques : on lui reproche un retour à une esthétique nazie.

Les projets de rénovation de la Haus der Kunst à Munich - dirigée depuis 2011 par Okwui Enwezor - sont officiellement rejetés. Une vague d’indignation s’était déclenchée lorsque l’architecte David Chipperfield avait révélé ses plans pour l’extérieur du bâtiment. L’architecte est accusé de vouloir supprimer les arbres qui cachent la façade du musée à l’esthétique nazie. Des politiques, des habitants et une partie de la communauté juive de Munich craignent un « retour en arrière », selon le site Artnetnews.

La Haus der Kunst de la ville de Munich a été édifiée entre 1933 et 1937, selon les canons de l’architecture nationale-socialiste et sur les plans de Paul Troost. Ouvert en 1937, le musée s’appelait alors la « Haus der deutschen Kunst » (la maison de l’art allemand) et présentait les « grandes œuvres » de l’histoire allemande. Adolf Hitler était présent à l’exposition inaugurale du musée où l’art moderne – appelé « Art dégénéré » par les nazis (Entartete Kunst) – y était fermement condamné. De style néoclassique, le bâtiment monumental (175 mètres de long et 30 mètres de haut) est fait de béton armé. Sa façade extérieure est constituée de portiques de 20 colonnes et de deux piliers à chaque extrémité.

Depuis la seconde guerre mondiale, le musée a multiplié les initiatives pour faire oublier son sombre passé. Il est parvenu - grâce à sa programmation multiple et diversifiée – à s’imposer comme l’une des institutions publique les plus importantes d’Allemagne. La modernisation du bâtiment aurait dû démarrer d’ici fin 2017, le gouvernement bavarois avait même accordé une aide de 78 millions d’euros au projet.

Soutenu par le ministre bavarois de la culture, David Chipperfield s’est défendu des accusations à son encontre en expliquant que plus de 98% du projet de rénovation concernait l’intérieur du musée. Le ministre a expliqué par ailleurs que la décision de garder ou non les arbres devant la façade du musée revêtait un « aspect philosophique », comme le rapporte un article du site Artnet news. Selon le ministre, affronter pleinement cette architecture nationale-socialiste c’est aussi se poser la question de « comment vivre avec l’Histoire ? ». Mais s’il appelle au débat public concernant les rénovations de la façade de la Haus der Kunst, la ville de Munich cherche déjà d’autres solutions pour moderniser et rénover l’extérieur du bâtiment.

Légende photo

Haus der Kunst de Munich © Photo Avda - 2013 - Licence CC BY-SA 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque