Jeudi 20 septembre 2018

Le Norton Simon se réveille

Le Journal des Arts

Le 22 octobre 1999 - 335 mots

Après trois ans de travaux, le Norton Simon Museum à Pasadena, près de Los Angeles, a rouvert ses portes sur des salles réorganisées et rénovées sous la direction de Frank O. Gehry

PASADENA (de notre correspondant). Acheté en 1969 par Simon Norton, défunt propriétaire de McCalls Publishing, Canada Dry, Max Factor et Avis, le Norton Simon Museum possède une des plus importantes collections privées réunies au XXe siècle, mais, en dehors de quelques aménagement mineurs à la fin des années soixante-dix, il n’avait jusque-là porté que peu d’intérêt à sa modernisation. “C’est un géant endormi”, estime Sue Runyard, chargée des relations publiques du musée. En 1997, pour remédier à cet assoupissement, le conseil d’administration a lancé un ambitieux projet de réaménagement en se tournant vers un de ses membres : Frank O. Gehry. Après trois ans de travaux et pour un coût de 6,5 millions de dollars (environ 40 millions de francs), le résultat est enfin visible : les 4 700 m2 abritant maîtres anciens, impressionnistes, sculpture européenne et art indien bénéficient d’un nouvel éclairage et d’un remaniement total, transformant les vastes galeries en espaces plus intimes. Ainsi pour Degas, dont le musée possède une centaine d’œuvres, ses sculptures de ballerines sont entourées des tableaux qu’il a exécutés sur le même thème. “Nous avons créé des galeries séparées, repoussé les plafonds aussi haut que possible et tout nettoyé”, explique Sara Campbell, directrice artistique du musée. Mais la plus grande surprise se niche au rez-de-chaussée : riche d’une exceptionnelle collection d’art du sud-est de l’Inde, le Norton Simon déploie dans quatorze salles et un jardin de sculptures quelque trois cents œuvres, dont beaucoup sont montrées pour la première fois. Fort de ces améliorations, le musée entend maintenant, selon les vœux de Sara Campbell, privilégier “la présentation des œuvres au public”, et développer le travail de documentation et de catalogage des collections.

Norton Simon Museum, 411 West Colorado Blvd, Pasadena, Californie, tél. 1 626 449 6840, Internet : www.nortonsimon.org, tlj sauf lundi et mardi 12h-18h, vendredi 12h-21h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°91 du 22 octobre 1999, avec le titre suivant : Le Norton Simon se réveille

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque