Mardi 10 décembre 2019

Musée

Le Musée Louis de Funès ouvrira pour les grandes vacances

Par Sindbad Hammache · lejournaldesarts.fr

Le 8 juin 2019 - 322 mots

SAINT-RAPHAËL

Entre Saint-Tropez, ville des gendarmes, et Cannes, cité du cinéma, Saint-Raphaël accueillera cet été un musée dédié à l’acteur.

Louis de Funès
Louis de Funès (1914 - 1983)

Il n’y avait plus de musée consacré à l’acteur préféré des français depuis 2016 : un manque bientôt réparé, puisqu’ouvrira le 31 juillet prochain le Musée Louis de Funès de Saint-Raphaël. 

Lorsque Julia de Funès, philosophe et petite-fille du comédien, cherchait un lieu pour accueillir ce musée, le maire de la commune varoise avait répondu immédiatement à l’appel, fin 2018. Pour Frédéric Masquelier, ce projet est une aubaine : « Il y a peu de musées sur la Côte d’Azur, confie-t-il au journal 20 Minutes, les gens qui viennent dans notre ville pour le climat, il faut pouvoir les retenir. Ce musée est donc un élément attractif supplémentaire. » Le maire compte également sur la vente des produits dérivés pour tirer profit du nouveau lieu.

Sans tomber dans la folie des grandeurs, la commune a largement investi pour inaugurer le musée dans les plus brefs délais, avec une mise de plus d’un million d’euros. Les locaux de 400 m2 appartiennent également à la municipalité. Ils abriteront plus de 350 objets, dont le clou du spectacle sera le César d’honneur remis à De Funès en 1980.

Cet ensemble de photographies, dessins, lettres, affiches et autres documents réunit des archives familiales et la collection d’un couple passionné, Roselyne et Charles Duringer. Ces derniers ont animé un premier musée Louis de Funès de 2014 à 2016, dans l’ancien château de l’acteur à Cellier, près de Nantes. Faute de fonds et d’espace, ce lieu associatif avait fermé ses portes.

La muséographie a été confiée à Clémentine Deroudille, à qui l’on doit une exposition Barbara à la Philharmonie de Paris, et deux expositions à la Cité de la Musique, l’une sur Georges Brassens, et l’autre sur son grand-père, Robert Doisneau. La commissaire souhaite un « musée populaire », qui s’adresse à un public familial comme aux fans inconditionnels.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque