Musée

Le Musée Henri-Martin de Cahors rouvrira ses portes au printemps 2022

Par Julie Goy · lejournaldesarts.fr

Le 6 octobre 2021 - 359 mots

CAHORS

Fermé depuis fin 2015, le musée de Cahors bénéficiera à sa réouverture d’une augmentation importante de sa surface.

Vue d'architecte du musée Henri-Martin de Cahors rénové. © Baudouin-Husson Architectes / Franck Martinez
Vue d'architecte du musée Henri-Martin de Cahors rénové.
© Baudouin-Husson Architectes / Franck Martinez

L’inauguration des nouveaux espaces devait avoir lieu à l’été 2021, mais le chantier de rénovation a été plusieurs fois retardé. Le Musée de Cahors Henri-Martin devrait finalement rouvrir ses portes au public au printemps 2022, après 6 ans de travaux menés par les architectes Franck Martinez et Laurent Beaudoin.

Les bâtiments ont bénéficié d’un important lifting tandis que l’aile droite du musée a été entièrement refaite. L’architecture allie aujourd’hui constructions anciennes et contemporaines. Elle a été pensée sur ses trois niveaux selon un principe d’axes traversants, avec de nombreuses ouvertures vitrées qui offrent différents points de vue.

La surface totale a triplé, ce qui va permettre de présenter une partie plus importante de la collection du musée constituée de 11 000 pièces. Les salles d’exposition permanente disposeront de 700 m2 et celles dédiées aux expositions temporaires de 300 m2. Les réserves se situent pour leur part sous le musée. 

Le coût total des travaux était estimé à près de 6 millions d’euros en 2018. Dont une grande partie financée par la Ville.

La scénographie a été organisée selon différents thèmes, chacun présenté dans une salle dédiée : les Beaux-Arts du XVe au XVIIIe siècle, les artistes du Quercy…. Certaines salles sont dévolues à une personnalité unique, notamment au peintre Edmée Larnaudie, à Léon Gambetta ou encore l’immense salle consacrée au peintre Henri Martin. Ses toiles de grand format y sont présentées, notamment La Fenaison, une œuvre de 7 mètres sur 3,7 mètres. 200 m2 carrés d’espace d’exposition au total sont dédiés au peintre. Une salle est également consacrée à la statuette du Dieu Rongo, un élément majeur des collections du musée. 

Au rez-de-chaussée, les collections archéologiques gallo-romaine et médiévale sont accompagnées d’une salle présentant les fouilles en cours dans le département du Lot. Plus de 200 œuvres ont également été restaurées dans le cadre de ces travaux, selon le journal La Dépêche

La réouverture du musée dirigé depuis 2019 par Rachel Amalric est très attendue des Cadurciens, au même titre celle du musée de la Résistance de Cahors, fermé depuis fin 2017 pour cause de déménagement. 
 

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque