Dimanche 28 février 2021

Musée

Le Musée du Compa doit quitter Chartres pour la campagne

Par Marion Pedram · lejournaldesarts.fr

Le 23 février 2021 - 570 mots

CHARTRES

Le département veut récupérer le bâtiment dans lequel est installé actuellement le musée sur l’agriculture.

Le Compa
Le Compa, à Chartres, est installé à l'heure actuelle dans une ancienne rotonde SNCF.
© Compa

L’idée était dans l’air depuis quelques années et va se concrétiser très prochainement : le musée du Compa va déménager à Châteaudun fin 2021. La plus grande collection d’Europe de pièces agricoles, comptant plus de 8 000 pièces, est jusqu’à présent installée en partie à Chartres, dans un bâtiment historique, et dans plusieurs hangars disséminés dans le département de l’Eure-et-Loir. 

Le conseil départemental a décidé de réunir la collection dans un même lieu, sur l’ancienne base aérienne de Châteaudun, dans deux hangars situés à une cinquantaine de kilomètres de Chartres. 

Si la réunion des pièces sur un même site, jouxtant un atelier destiné à leur entretien, peut avoir un certain intérêt, priver la ville de Chartres de ce musée emblématique en déçoit plus d’un. La délocalisation en pleine campagne fait en effet craindre pour la fréquentation du Conservatoire de l’agriculture

William Belhomme, président de l’association des Amis du Compa, déplore la décision prise par le conseil départemental. Pour lui, « la tête du musée devrait rester à Chartres ». Les Amis du Compa n’ont presque aucune visibilité sur la suite du projet, et n’ont pas encore à ce jour visité le nouveau site, ajoute-t-il au Journal des Arts.

L’argument principal, outre la nécessité de bien conserver la collection, avancé par le président du conseil départemental de l’Eure-et-Loir Claude Térouinard dès 2018, est que le Compa est un musée rural par définition. Par conséquent, il doit se situer en région rurale, et non en centre-ville comme c’était le cas jusqu’à présent. « Un musée de l’agriculture a-t-il encore un intérêt ? En tout cas, c’est un projet de campagne, pas de ville », rapportait l’Echo Républicain. (Le département n’a pas répondu à nos questions.)

Les Amis du Compa dénoncent cet argument, affirmant au contraire que « ce sont les urbains qui ont besoin de découvrir l’agriculture et son fonctionnement, de se familiariser avec les outils et notions, comme l’environnement, l’alimentation, au cœur des problématiques contemporaines ». Priver Chartres de ce musée c’est aussi priver les scolaires, visiteurs réguliers, d’une réflexion sur le monde rural et d’un outil pédagogique accessible, affirment-ils. 

Bien qu’ils saluent l’initiative de rassembler la vaste collection dans un même lieu, ils regrettent l’absence de projet pour le site historique de Chartres. Actuellement situé dans une ancienne rotonde ferroviaire, écrin idéal pour les pièces qu’il expose, le musée du Compa était jusqu’alors le seul musée agricole de France qui ne soit pas installé dans une ferme ou un hangar. Le mélange entre architecture industrielle et machines agricoles en faisait un lieu doublement attractif pour le public. La délocalisation et le refus de conserver le site de Chartres, qui intervient trois ans à peine après deux ans de travaux de rénovation chiffrés à 2 millions d’euros (*), va à « contre-courant de la demande sociale », déplore l’association.

Le musée du Compa est le plus grand musée d’Europe consacré à l’agriculture. Fondé en 1990 et labellisé « Musée de France », il expose des machines agricoles et des outils provenant de différentes périodes historiques et régions du monde. Il dispose également d’une importe collection de photographies. Rénové en 2016, il avait réouvert en mai 2018 en proposant une nouvelle muséographie ancrée dans les enjeux contemporains. 

Erratum - 24 février 2021

(*) Contrairement à ce que nous avons écrit précédemment, , le Département a investi près d'1,5 million d'euros pour un coût total de 2 millions d'euros de travaux.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque