Jeudi 12 décembre 2019

Musée

Le musée de la Banque de France ouvrira finalement en 2019

Par Alexia Lanta Maestrati · lejournaldesarts.fr

Le 28 mai 2018 - 471 mots

PARIS

La Cité de l'économie et de la monnaie (Citéco) aurait dû ouvrir en 2014. La découverte de plomb et d’amiante a retardé les travaux.

Citéco - L'Hôtel Gaillard, Place du Général Catroux, Paris 17
Citéco - L'Hôtel Gaillard, Place du Général Catroux, Paris 17

Situé dans le 17e arrondissement de Paris, l'Hôtel Gaillard appartient à la Banque de France depuis 1923 et abritait jusqu’en 2006 une de ses succursales. La banque a décidé d’utiliser ce lieu patrimonial pour y loger son musée. La Cité de l’économie et de la monnaie (Citéco) aurait dû ouvrir ses portes en 2014. Mais la présence de plomb et d'amiante dans l'hôtel particulier a repoussé l’ouverture au premier semestre 2019. 

« En France nous sommes mauvais en économie. La Cité de l'économie et de la monnaie sera là pour aider » explique Amandine Blier, responsable de la communication, au Journal des Arts. Le projet d’un musée interactif sur la finance et de sa vulgarisation est unique en Europe. Le modèle s’inspire du Museo Interactivo de Economía (Musée Interactif de l'Économie) au Mexique et de la Cité de la Science, avec laquelle elle est partenaire. Citéco a organisé avec cette dernière l’exposition L’économie : krach, boom, mue ? Ouverte de mars 2013 à janvier 2014, l’exposition avait accueilli 175 000 visiteurs. Ce sont les pièces présentées lors de l’exposition et créées pour l'occasion qui constitueront en partie la collection permanente. 

Classé au Monument historique, l’édifice néo-renaissance a été construit à la fin du XIXe siècle par Victor-Jules Février. L’espace conservera sa structure et sera réaménagé par l'équipe lauréate du concours d'architecture, Ateliers Lion – Éric Pallot – Agence Confino. L’exposition permanente se déploiera sur 2 400 m2. Sans sens de visite particulier, elle s’articulera autour de six zones : l’échange, les acteurs, le marché, l’instabilité, la régulation et les trésors. Cette dernière partie se trouvera dans la salle des coffres et portera sur la numismatique avec notamment des pièces prêtées par le Cnam et Bnf

Les expositions temporaires, à raison de deux par an dès fin 2019 début 2020, se situeront au 3e étage, sur une surface de 430 m2. « Nous avons envie de faire des expositions d’art contemporain, en lien avec la thématique du lieu, ce qui permettra de toucher un autre public » explique Amandine Blier. Le musée bénéficiera également d’un auditorium de 100 places, d’un café et d’une boutique. 

A visée pédagogique, Citéco attend environ 40 % de scolaires. Au total, l’institution espère plus de 130 000 visiteurs la première année ; « ne serait ce que pour le patrimoine qui devrait attirer beaucoup de curieux ». Pendant les vacances scolaires le musée sera ouvert tous les jours, et hors vacances scolaires il fermera le lundi. Le tarif se situera entre 8 et 12 euros. Entièrement financé par la Banque de France le coût des travaux (charge propriétaire) s'élève environ à 10 millions d’euros, et le budget de Citéco est d’environ 50 millions d’euros.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque