Dimanche 5 juillet 2020

Musée

Le Met de New York envisage un deuxième plan de licenciement

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 19 juillet 2016 - 227 mots

NEW YORK / ETATS-UNIS

NEW YORK (ETATS-UNIS) [19.07.16] – Déjà une cinquantaine d’employés ont accepté le plan de départs volontaires lancé par le Metropolitan Museum of Art (Met) le 21 avril dernier. Mais l’institution new-yorkaise veut encore supprimer cinquante postes.

Le Metropolitan Museum of Art (Met) a gelé les recrutements et cinquante employés ont déjà quitté le musée dans le cadre du plan de départs volontaires lancé le 21 avril dernier. Mais avec un résultat déficitaire de 10 millions de dollars, l’institution new-yorkaise cherche encore à se séparer d’une partie de son personnel, rapporte Robin Pogrebin pour The New York Times. Cinquante postes seraient en jeu, notamment 5 % des postes de commissaires d’exposition et de conservation. 15 à 20 % du personnel administratif (ressources humaines, marketing, informatique) risquent par ailleurs de disparaître.

Daniel H. Weiss, le président du MET, s’est défendu en affirmant que ces mesures n’impacteraient pas la qualité et l’engagement du musée pour l’excellence. « Rien de ce que nous faisons ne sera perceptible ou visible par le public » a-t-il ajouté.

Outre les réductions de personnels, le Met réduit la cadence des expositions annuelles, dont le nombre passera de 55 à environ 40. Une exposition sur Versailles a déjà été repoussée, indique le quotidien new-yorkais. La construction de la nouvelle aile du musée qui accueillera les collections d’art moderne et contemporain, conçue par David Chipperfield, est par ailleurs suspendue.

Légende photo

Hall du Metropolitan Museum of Art (Met) © Photo Cow - 2005 - Licence CC BY-SA 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque