Dimanche 23 septembre 2018

Musée

Le directeur du V&A Museum suggère de taxer les touristes

Par Jérémie Glaize · lejournaldesarts.fr

Le 12 septembre 2018 - 310 mots

LONDRES / ROYAUME-UNI

Tristram Hunt propose d’introduire une taxe hôtelière afin de financer la culture et compenser la gratuité d’entrée dans les musées.

Tristram Hunt devant le Victoria & Albert Museum.
Tristram Hunt devant le Victoria & Albert Museum.
Photo Niklas Halle'n
© AFP

Tristram Hunt, directeur du Victoria & Albert Museum, a évoqué la possibilité de taxer les touristes étrangers à travers une taxe hôtelière, afin de financer la culture et de permettre de conserver la gratuité d’accès aux musées.

C’est lors d’une discussion organisée par la Royal Academy en compagnie de Frances Morris, directrice de la Tate Modern et de Tonya Nelson, directrice des Musées et des Collections de UCL, que Tristram Hunt a ainsi déclaré :   « Je pense qu’une taxe hôtelière qui permettrait de financer les infrastructures culturelles et de maintenir la gratuité des entrées est une mesure à laquelle je serais très favorable » .
 
Puis il rappelle que d’autres capitales ont introduit une telle taxe : « Quatre visiteurs sur cinq viennent à Londres pour la culture : c’est bien, puis vont au musée et le visitent gratuitement : c’est bien. Mais pourquoi, lorsque je vais à New York, à Florence ou à Paris devrais-je payer une taxe hôtelière qui finance la culture de cette ville, tandis que tous les touristes qui viennent spécifiquement à Londres pour apprécier la culture n’en paient pas ? »

L’atypique directeur du V&A Museum, ancien journaliste et député travailliste de Stoke-on-Trent pendant sept ans, a également indiqué que la mise en œuvre d’un système similaire pourrait venir en aide aux musées locaux, faisant écho aux coupes budgétaires drastiques pour la culture locale anglaise, « complètement brisée » selon ses termes.  

S’il est certain que la gratuité d’accès aux collections permanentes peut représenter un manque à gagner, le V&A Museum - qui a accueilli près de 4,5 millions de visiteurs entre juillet 2017 et juin 2018, a encaissé grâce à l’accès payant aux expositions temporaires 6 millions de livres (6,71 millions d’euros). 

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque