L’antique Néapolis

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 11 mai 2001 - 131 mots

Un parc archéologique va voir le jour en 2006, sur le site de l’ancienne cité fabuleuse et florissante de Néapolis, située sur la côte occidentale de la Sardaigne, au sud du golfe d’Oristano.

Du XIXe au milieu du XXe siècle, les premières fouilles menées par la Surintendance archéologique avec Gennaro Pesce ont révélé son existence à un public de connaisseurs. Cinquante ans plus tard, à la suite d’un programme de fouilles systématiques organisé sur trois zones, deux complexes thermaux en ruine ont été découverts ainsi que de nombreux fragments de céramiques phéniciennes, étrusques, grecques et romaines. Alors que la deuxième campagne de fouilles commence à peine, Néapolis apparaît d’ores et déjà avoir connu une vie longue et prospère du VIIe ou VIe siècle av. J.-C. à la fin du Moyen Âge.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°127 du 11 mai 2001, avec le titre suivant : L’antique Néapolis

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque