Pays-Bas

L’acquisition du tableau de Rembrandt ne fait pas l’unanimité aux Pays-Bas

Par Julie Goy · lejournaldesarts.fr

Le 26 janvier 2022 - 327 mots

PAYS-BAS

L’autoportrait de Rembrandt, acquis 175 millions d’euros par le Rijksmuseum est domicilié dans un paradis fiscal. 

Rembrandt van Rijn (1607-1669), détail du Porte-Étendard, 1636, 125 x 105 cm, huile sur toile  © Public domain
Rembrandt van Rijn (1607-1669), Porte-Étendard, 1636, 125 x 105 cm, huile sur toile.

La participation financière du gouvernement néerlandais dans l’acquisition du Porte-Étendard, un autoportrait de Rembrandt (1606-1669), vient d’être approuvée par les sénateurs des Pays-Bas. Une fois la transaction de 175 millions d’euros effectuée, le tableau issu de la collection Rothschild deviendra la propriété du Rijksmuseum (Amsterdam). Mais la vente, réalisée par l’intermédiaire d’une société offshore située sur les Îles Cook, un paradis fiscal en plein Pacifique Sud, soulève des critiques. 

Le tableau était en effet mentionné dans les « Panama Papers », une enquête journalistique qui avait mis en évidence, en 2016, un système d’évasion fiscale vers des sociétés offshores basées dans des paradis fiscaux. Certains sénateurs néerlandais s’interrogent sur la nature opaque de cette transaction, qui ne permettrait pas de certifier l’authenticité de l’œuvre, ni sa provenance. La ministre de la Culture Günay Uslu a, pour sa part, voté en faveur de l’achat du tableau, car il « avait été légalement établi que la personne à qui l’achat était effectué, était la bonne personne ».

Des voix s’élèvent également au sujet du prix - 150 millions d’euros (*) -, alors que le secteur culturel est en difficulté face à la pandémie de Covid. La ministre de la Culture avait justifié cet achat comme une « occasion unique » de faire entrer l’œuvre dans les collections publiques, le tableau étant l’un des deux derniers autoportraits de Rembrandt qui se trouvent encore dans une collection privée

La transaction sera réalisée dans quatre semaines, puis l’œuvre sera exposée dans différents musées des Pays-Bas avant d’être présentée dans la salle d’honneur du Rijksmuseum.

L’autoportrait, réalisé en 1636, serait un prélude de l’une des plus célèbres œuvres de Rembrandt, La Ronde de Nuit, exposée au Rijksmuseum. Le tableau faisait partie de collection du roi d’Angleterre, avant de rejoindre la collection Rothschild en 1844. 

NOTE

(*) L'achat sera une combinaison de financements publics et privés. L'Association Rembrandt versera 15 millions d'euros et le Fonds Rijksmuseum dix millions d'euros.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque