Dimanche 22 juillet 2018

Musée

La région Ile-de-France pourrait reprendre la maison de Cocteau à Milly-la-Forêt

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 9 avril 2018 - 336 mots

PARIS

La région Ile-de-France est prête à donner son feu vert pour "envisager la reprise" de la maison en déshérence de Cocteau, à Milly-la-Forêt, sous réserve du soutien du ministère de la Culture et du Centre Georges-Pompidou, a annoncé samedi la présidente (LR) de la région Valérie Pécresse.

Valérie Pécresse
Valérie Pécresse
Photo Georges Biard, 2016

"Je vais aujourd'hui à Milly-la-Forêt pour me rendre compte de tout de qu'il faudra faire" pour rouvrir la maison du dramaturge et poète, fermée depuis décembre, a déclaré à l'AFP Mme Pécresse. Elle devait retrouver sur place Serge Lasvignes, président du Centre Georges-Pompidou, Bernard Blistène, directeur du Musée national d'art moderne, ainsi que Hugues Charbonneau, secrétaire-général du comité Jean-Cocteau.

La maison de Jean Cocteau (1889-1963) à Milly-la-Forêt, Essonne, Gâtinais, Île-de-France, vendredi 10 août 2012
La maison de Jean Cocteau (1889-1963) à Milly-la-Forêt, Essonne, Gâtinais, Île-de-France, vendredi 10 août 2012

Cet établissement labellisé "Maison des Illustres", "en très bon état" selon Mme Pécresse, bénéficiait jusqu'à l'an dernier du mécénat de Pierre Bergé. Sa fondation y consacrait entre 300.000 et 350.000 euros par an, pour des recettes de 50 à 100.000 euros, a-t-elle expliqué. Mais depuis la mort de l'homme d'affaires à l'automne, "tout le personnel a été licencié". "On pense qu'on peut réduire le déficit si on fait de la maison de Cocteau un lieu de déplacement pour les scolaires et qu'on la met sur la carte de l'offre touristique francilienne", a souligné Mme Pécresse, qui espère une réouverture à l'été. Des partenariats avec le département de l'Essonne, voire la Fondation du Patrimoine, et des opération de mécénat sont envisagés, a-t-elle dit.

Selon elle, deux conditions sont indispensables pour que cette opération aille à son terme, sous réserve que le Conseil régional donne son aval : que la maison Cocteau, dont les héritiers ont fait dation au Centre Georges-Pompidou, puisse exposer des oeuvres de l'artiste, comme M. Lasvignes en est déjà d'accord, et que l'établissement obtienne du ministère de la Culture le label "Musée de France". Mme Pécresse s'en est déjà entretenue avec la ministre de la Culture Françoise Nyssen, a-t-elle dit, expliquant que ce label garantira, en respect du cahier des charges qui y est lié, que la collection soit abritée "dans des conditions de conservation aux normes de Beaubourg".

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque