Mécénat - Musée

La CADA donne raison à Greenpeace dans sa demande au Musée du Louvre

Par Julie Goy · lejournaldesarts.fr

Le 20 janvier 2022 - 309 mots

PARIS

L’ONG a sollicité la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA) pour contraindre le musée à lui communiquer des documents.

Greenpeace France avait demandé en juillet dernier au Musée du Louvre qu’il lui communique le contenu de ses partenariats avec la Fondation TotalEnergies, ainsi que la liste des membres du Cercle Louvre Entreprises – les mécènes du Louvre – et le montant de leur cotisation. Une demande à laquelle le musée n’avait pas donné suite.

La Commission d’accès aux documents administratifs (CADA) avait alors été saisie par Greenpeace France pour obtenir ces documents. Une requête pour excès de pouvoir contre la décision de refus implicite du Louvre avait ensuite été déposée devant le tribunal administratif de Paris. Le Musée du Louvre soutient que « Greenpeace France a été informé à plusieurs reprises de l'absence de partenariat direct en cours entre le musée du Louvre et la Fondation TotalEnergies et ce depuis 2018 », dans une déclaration faite à l’AFP.

Dans un avis du 16 décembre 2021, la CADA a cependant répondu favorablement à la transmission des documents. Le Musée du Louvre dispose désormais d’un mois – à compter du 6 janvier – pour informer la CADA de sa décision de communiquer ou non les documents. S’il refuse, la décision finale reviendra au tribunal administratif.

La fondation d’entreprise Total finance depuis plus de vingt ans et régulièrement les expositions du Musée du Louvre. Elle était dernièrement mécène de l’exposition « Louvre à Téhéran » (2018), tandis que le groupe énergétique signait un accord d’exploitation de gaz fossile avec l’Iran la même année. 

Greenpeace France dénonce depuis 2017 un mécénat culturel assuré par des entreprises à l’activité « climaticide ». Au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, l’activisme des collectifs « Liberate Tate » « BP or not BP », ou encore « Fossil Free Culture » ont entrainé la rupture des partenariats conclus par la Tate (Londres) et le Van Gogh Museum (Amsterdam) avec des multinationales pétrolières et gazières

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque