Vendredi 23 février 2018

Munich

Haus der Kunst

La Maison de l’Art rouvre ses portes le 19 mai

Par Roger Bevan · Le Journal des Arts

Le 15 juin 2010

L’aile est de la Haus der Kunst (Maison de l’Art), après quatre années de restauration, qui a permis la remise à neuf des galeries, l’installation d’un nouveau système de sécurité et d’air conditionné, et la rénovation de la toiture, pour un coût total de 136 millions de francs, sera rouverte au public le 20 mai prochain.

MUNICH - Autrefois le plus vaste lieu d’expositions temporaires du sud de l’Allemagne (seul le nouveau Bundes Kunst Ausstellungshalle à Bonn est de dimensions comparables), la Haus der Kunst va à nouveau pouvoir accueillir les grandes expositions itinérantes dans une ville qui, jusqu’à présent, n’était pas en mesure d’offrir les mêmes facilités que Francfort, Stuttgart et les autres villes d’art allemandes. Quand un site aura été trouvé pour la Staatsgalerie Moderne Kunst, la collection nationale d’art moderne, et lorsque de nouvelles ressources auront été réunies pour la rénovation de la salle centrale, une étape essentielle aura été franchie.

L’ancien temple de l’art d’Hitler
La Haus der Kunst a une histoire passionnante, dont les chapitres les plus sombres sont encore perceptibles dans les salles et les couloirs. Il fut construit sur le site du Glas Palast, un palais de cristal du XIXe siècle situé dans le Jardin des plantes de la ville, détruit par le feu en 1931 lors d’une exposition d’art expressionniste.
 
Un nouveau site fut choisi lorsque Adolf Hitler devint chancelier en 1933, et Paul Ludwig Trost fut chargé de la réalisation du nouveau palais des expositions. Hitler en personne posa la première pierre en 1933 et le palais, construit dans un style classique sévère, ouvrit ses portes en 1937, pour la Grosse Deutsche Kunstausstellung, une exposition de peintres et de sculpteurs officiels protégés par les nazis. La célèbre exposition d’art dégénéré, Entarte Kunst, qui illustrait l’art moderne si décrié par Hitler, fut présentée en même temps. Les expositions se succédèrent jusqu’en 1944. À cette date l’accroissement de l’effort de guerre interrompit le programme.

Un programme d’art contemporain
Après la guerre, l’immeuble endommagé fut restauré et rouvert par la Sécession de Munich. Deux associations d’artistes l’entretinrent et s’en servirent pour leurs expositions annuelles jusqu’en 1990. Durant cette période, quelques manifestations internationales importantes furent organisées dans ces galeries, notamment sur Kandinsky, Picasso, Klee, Chagall, De Kooning et l’art égyptien.

Sous l’administration de Christoph Vitali, précédemment directeur de la Kultur Gesellschaft et de la Schirn Kunshalle à Francfort, nommé en octobre 1993, un nouveau programme d’expositions internationales a été conçu et inauguré par "Élan Vital", titre emprunté à l’expression de Bergson, qui fait ressortir le lien entre Kandinsky, Klee, Arp, Miró et Calder, et met l’accent sur le biomorphisme que chacun de ces artistes a illustré entre 1925 et 1945. Elle sera suivie, en 1995, par l’exposition rétrospective de Roy Lichtenstein, organisée par Diane Waldman pour le Musée Guggenheim, puis par des expositions sur le Romantisme allemand et sur la Renaissance et les chefs-d’œuvre baroques de la Collection Farnèse, enfin par une rétrospective de l’art de Frank Stella annoncée pour l’an prochain. M. Vitali a déclaré à The Art Newspaper qu’il comparait la Haus der Kunst à la Royal Academy de Londres, et que ce programme d’expositions mettrait l’accent sur l’art moderne, avec des incursions dans le domaine des maîtres anciens et de l’art contemporain.

Munich, Haus der Kunst, exposition \"Élan Vital\", du 20 mai au 14 août 1994.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°3 du 1 mai 1994, avec le titre suivant : Haus der Kunst

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque