Dimanche 23 février 2020

Musée

Feu vert judiciaire pour le pôle muséal de Lausanne

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 29 décembre 2015 - 458 mots

LAUSANNE / SUISSE

LAUSANNE (SUISSE) [29.12.15] – Le Tribunal fédéral suisse a rejeté le 24 décembre le dernier recours porté par une association de riverains, qui bloquait le début de la construction des nouveaux bâtiments du pôle muséal de la ville.

En Suisse, chaque projet muséal public est soumis à référendum, et les responsables d’institutions ainsi que les élus connaissent la portée des recours engagés par les associations et fondations engagées pour la sauvegarde du patrimoine. Le 24 décembre, la justice suisse n’a pas donné gain de cause aux opposants au « pôle muséal » de Lausanne, l’ultime recours déposé pour stopper la mise en route du chantier ayant été débouté par le tribunal fédéral suisse, d’après Le Temps.

Le pôle muséal de Lausanne réunira à l’horizon 2020 les trois institutions culturelles de la ville et du canton de Vaud en bordure de la gare ferroviaire : le Musée cantonal des beaux-arts (MCBA), le Musée de design et d’arts appliqués contemporains (Mudac) et le Musée de l’Élysée, dédié à la photographie. Ces trois institutions seront rejointes par la Fondation Félix Vallotton et la Fondation Toms Pauli dédiée aux arts textiles anciens et modernes.

Les architectes portugais Manuel et Francisco Aires Mateus, lauréats du concours international lancé pour la seconde partie de l’ensemble muséal, ont conçu un bâtiment unique abritant le Musée de l’Elysée en sous-sol et le Mudac au premier étage, avec entre les deux un espace défini comme une « faille de lumière », destiné à accueillir les services communs, boutiques, restaurants, billetterie. Cet espace ouvert sur les quatre côtés prolongera l’esplanade extérieure où se dressera le MCBA, dessiné par les architectes espagnols Barozzi et Veiga.

Ce projet ambitieux est destiné à augmenter la superficie d’exposition de chaque institution et à attirer davantage de visiteurs. Un objectif de 250 000 personnes par an a d’ailleurs été annoncé par la municipalité, comptant sur la proximité de la gare et la synergie des deux institutions, alors que l’Elysée attire aujourd’hui 50 000 visiteurs, le Mudac 30 000 et le MCBA 25 000.

Cependant, les riverains du nouveau site prévu pour le musée, une friche ferroviaire sur laquelle s’étendent d’anciennes halles aux locomotives des Chemins de fer fédéraux, avaient porté leur cause devant le Tribunal fédéral en juin dernier, pour empêcher le début du chantier. Selon Le Temps, la porte-parole des opposants au projet, Nicole Burri, soutenait alors que l'ensemble culturel s'intégrerait mal dans le quartier de la gare de Lausanne. En juillet déjà, le Tribunal fédéral suisse avait rejeté la requête d’effet suspensif concernant la démolition des anciennes halles CFF aux locomotives et la construction du musée cantonal.

Avec le rejet du dernier recours, la construction de l’édifice dessiné par les deux frères Mateus va pouvoir commencer, et l’échéancier sera dévoilé en janvier 2016.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque