Mercredi 21 octobre 2020

Émile André redécouvert à Nancy

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 7 novembre 2003 - 168 mots

NANCY - Plus connu pour ses qualités d’architecte que pour ses talents d’artiste-décorateur, Émile André (1871-1933) est souvent resté dans l’ombre des artistes « phares » de l’école de Nancy que sont Gallé, Prouvé ou Majorelle.

Deux expositions permettent aujourd’hui de découvrir les diverses facettes de son art. Présentée au Musée de l’école de Nancy, la première dresse le portrait de l’artiste durant sa période Art nouveau. Des dessins préparatoires, des plans d’architecture, des éléments de ferronnerie, des pièces de mobilier ainsi que des photographies d’époque évoqueront les multiples activités de l’architecte nancéien. L’autre manifestation, « Émile André, Voyages en Orient », met en parallèle les dessins, gravures, aquarelles et clichés rapportés par l’artiste au cours des ses nombreux séjours en Tunisie, Égypte, Inde ou Perse dans les années 1894-1900. Ces manifestations font suite à la donation effectuée par les descendants d’Émile André au Musée de l’école de Nancy en 2002. Celle-ci comprenait des dessins et croquis de l’artiste ainsi que des ouvrages provenant de sa bibliothèque personnelle.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°180 du 7 novembre 2003, avec le titre suivant : Émile André redécouvert à Nancy

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque