Lundi 10 décembre 2018

Deux musées de Londres s’associent

Par Martin Bailey · Le Journal des Arts

Le 14 mai 2004 - 237 mots

 LONDRES - Le British Museum (BM) et le Victoria and Albert Museum (V&A), à Londres, viennent de faire leur première acquisition commune : une statue très rare de Bouddha, qui date du VIIe siècle, d’une valeur de 850 000 livres sterling (1,28 million d’euros). Une somme de 560 000 livres provient du Heritage Lottery Fund, 100 000 livres du National Art Collections Fund, le reste ayant été apporté à parts égales par les deux musées – grâce au Fonds permanent Brooke-Sewell du British Muséum et aux Amis de V&A – auquel s’ajoute la contribution de plusieurs mécènes.
La raison principale de cet achat conjoint est financière, car celui-ci permet de réunir plus facilement les fonds, moyen de rivaliser avec les collectionneurs privés et les autres musées internationaux. Par ailleurs, le manque de coopération perçu parfois entre le département d’art indien du V&A et celui d’art oriental du BM pourrait être atténué par cette acquisition commune, considérée comme une étape positive et significative.
L’œuvre nouvellement acquise est visible dans la galerie de sculpture indienne du V&A jusqu’à la fin juin, avant d’intégrer la fameuse salle de lecture du British Museum entre juillet et septembre. La statue sera ensuite présentée par plusieurs musées du Royaume-Uni, grâce à une prime de 61 500 livres (91 260 euros) offerte par le Heritage Lottery Fund. L’œuvre sera finalement exposée alternativement au British Museum et au V&A, selon un rythme au moins annuel.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°193 du 14 mai 2004, avec le titre suivant : Deux musées de Londres s’associent

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque