Mercredi 26 février 2020

Musée

De « nouvelles ailes » pour l'Institut du monde arabe de Tourcoing

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 23 septembre 2015 - 455 mots

TOURCOING

LILLE (NORD-PAS-DE-CALAIS) [22.09.15] - Le déménagement de l'Institut du monde arabe (IMA) Nord-Pas-de-Calais, actuellement simple antenne de l'institut parisien, dans le centre-ville de Tourcoing (Nord) devait être acté mardi, pour une ouverture prévue à l'automne 2016, a-t-on appris auprès de ses promoteurs.

"Nous allons lui donner de nouvelles ailes", a dit à l'AFP Jack Lang, actuel président de l'IMA Paris, dont dépendait jusqu'à présent la structure nordiste. Celle-ci jouira désormais "d'une autonomie totale" et servira de "carte de visite" pour la ville, a ajouté M. Lang.

Ouvert en 2012 aux confins de Tourcoing et Roubaix, l'IMA Nord-pas-de-Calais manquait de visibilité et surtout d'autonomie, a souligné l'ancien ministre de la Culture.

Près de 15 millions d'euros d'investissement, financés par les différents acteurs du projet (région, métropole, villes de Tourcoing et Roubaix, État) seront nécessaires, notamment pour assurer le déménagement dans un complexe abritant une ancienne piscine municipale actuellement délabrée.

Avec la création attendue mardi soir, lors d'un conseil municipal à Tourcoing, d'un Groupement d'intérêt public (GIP) rassemblant tous les partenaires, la structure deviendra également totalement autonome. Dès lors, l'IMA Nord-Pas-de-Calais aura son propre directeur et bénéficiera d'un budget annuel propre d'un million d'euros, et, surtout, d'une vraie saison culturelle indépendante de Paris.

M. Lang a assuré que l'institut nordiste ne sera pas un "IMA-bis car il affinera sa personnalité". "Bien sûr on apportera un coup de main et une assistance technique, mais il est important que l'IMA Nord-Pas-de-Calais se dote d'une personnalité culturelle originale", a-t-il souligné.

Il a jugé "souhaitable que dans le futur, un événement se déroule d'abord à l'IMA Nord-Pas-de-Calais avant de se faire à Paris".

M. Lang espère que ce lieu "de tolérance" et "d'ouverture d'esprit" permettra "par la culture, par l'éducation, par le mariage des expériences multiples à faire reculer les préjugés, les ignorances et la violence", car "l'IMA peut être un merveilleux instrument de pacification".

Le nouvel institut, qui devrait ouvrir ses portes à l'automne 2016, accueillera régulièrement des expositions, des concerts, des festivals de cinéma ou des colloques.

La "première exposition" devrait concerner "les contes des 1.001 nuits de Sherazade. Nous sommes actuellement en discussion avec le musée du Louvre-Lens pour recevoir des peintures orientalistes", a indiqué le maire de Tourcoing, Gérald Darmanin (Les Républicains).

M. Darmanin espère attirer plusieurs dizaines de milliers de visiteurs pour ces expositions et fonde de grands espoirs sur une programmation sur l'Orient-Express en 2017-2018, qui pourrait "amener 300.000 visiteurs" sur un mois.

"L'IMA, c'est un message culturel, économique et civilisationnel pour la ville. (...) C'est pour nous un lieu laïc où on peut discuter, apprendre, connaître et pas simplement par le prisme du religieux. Il s'agit bien de l'institut du monde méditerranéen, arabe, oriental, et non l'institut du monde musulman", a relevé M. Darmanin.

Légende photo

Logo de l'Institut du Monde Arabe © www.imarabe.org

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque