Cathédrale… russe

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 2 février 2010

NICE - Par décision du 20 janvier, la justice française a attribué la propriété de la cathédrale Saint-Nicolas de Nice à la Russie, aux dépens de l’association orthodoxe locale issue de l’émigration, qui occupait le bâtiment depuis les années 1920.

La justice a estimé que la nature de son bail ne lui donnait pas droit, par l’occupation du bien, à en acquérir la propriété. L’État russe acquiert donc la propriété intégrale de la cathédrale, bâtie au début du XXe siècle par le tsar Nicolas II, mais également du terrain et de toutes ses œuvres d’art – soit 300 icônes pieuses.

Antoine Chatain, l’avocat de l’association orthodoxe locale, a d’ores et déjà fait part de son intention d’interjeter appel. L’édifice, classé monument historique, est le plus grand monument orthodoxe russe situé hors du pays et attire chaque année 100 000 à 150 000 visiteurs.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°318 du 5 février 2010, avec le titre suivant : Cathédrale… russe

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque