Mercredi 11 décembre 2019

Musée

26 patrons de musées invités hier, mardi à L’Elysée

Par Christine Coste · lejournaldesarts.fr

Le 14 mars 2018 - 365 mots

PARIS

Emmanuel Macron et son épouse avait convié à déjeuner 26 directeurs de musées pour les écouter et annoncer 8 axes de travail. 

Le Palais de l'Elysée
Le Palais de l'Elysée

Emmanuel Macron est sur tous les fronts y compris sur celui des musées. Le 6 mars dernier le chef de l’État confiait à l’historienne Bénédicte Savoy et à l’écrivain Felwine Sarr une mission sur la restitution aux pays africains d’œuvres de leur patrimoine. Une semaine plus tard, le Président de la République et Brigitte Macron ont reçu à déjeuner vingt-six présidents ou directeurs de musées. 

Dans l’ancien salon du conseil des ministres transformé en salle de réception, le chef de l’État leur a fait part de son souhait d’aller plus loin dans l’accès à la culture, le rayonnement culturel et la circulation des collections mais aussi dans l’enseignement artistique à l’école. 

Pendant plus d’une heure, Emmanuel Macron, son épouse et la ministre de la Culture et de la Communication ont écouté les constats et les réflexions des uns et les autres sur ces questions.  

A la fin du déjeuner, le Président de la République a dégagé huit axes de travail. Ils concernent la gratuité d’accès, l’attractivité des musées, les partenariats avec l’éducation nationale et l’éducation artistique le mercredi. 

Sont également visés, l’accès gratuit aux photographies d’œuvre d’art, la circulation des collections, le dispositif de la garantie de l’Etat et le mécénat des PME et TPE. 

Ces différents points devront avoir trouvé en juin des réponses. Une mission auprès du Président de la République pour une plus grande circulation des œuvres célèbres au niveau européen est en cours de constitution. Elle devrait être pilotée par un ambassadeur. Elle n’est pas sans faire écho avec la promesse d’Emmanuel Macron de prêter à l’Angleterre la tapisserie de Bayeux lors du sommet franco-britannique du 18 janvier dernier. 

Le texte de loi par pour la restitution des crânes de résistants algériens tués au XIXe siècle pendant la colonisation, et conservés au musée de l’Homme, devrait par ailleurs passer prochainement devant l’Assemblée nationale. Il fait suite à l’engagement du Président de la République lors de son déplacement à Alger début décembre 2017.  En même temps, L’Elysée dément fermement toute remise en cause de l’inaliénabilité des collections publiques.
 

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque