Saint-Pétersbourg

2003, l’Odyssée de la demi-lune

Un concours pour la décoration de la demi-lune de la forteresse Pierre-et-Paul

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 février 1995

Le Musée de l’histoire de la Ville de Saint-Pétersbourg a lancé un concours pour la décoration du mur de la demi-lune Alexéievski (3,6 x 85 m) de la forteresse Pierre-et-Paul. La réalisation, prévue par tranches annuelles échelonnées sur dix ans, doit s’achever en l’an 2003, pour le tricentenaire de la fondation de la ville par Pierre le Grand. Le premier projet, réalisé par Alexei Kostroma, a été achevé en juillet dernier.

SAINT-PÉTERSBOURG - La forteresse Pierre-et-Paul, conçue par l’architecte italien Domenico Trezzini, et sa collégiale dominée par une haute flèche dorée, sont les monuments emblématiques de Saint-Pétersbourg. La première pierre de la forteresse, symbole de la naissance de la ville, a été posée par Pierre le Grand le 16 mai 1703 (27 mai de notre calendrier).

Entourée par la Grande Neva et le canal de Kronwerk, la forteresse épouse le contour de l’îlot Zaätchi. Elle est composée de six bastions reliés entre eux par des murs de courtine, d’une épaisseur de 20 m et de 12 m de hauteur. À la proue de l’îlot, la courtine Alexéievski protège le fort qui abrite aujourd’hui plusieurs musées, dont le Musée de l’histoire de la Ville.

En lançant ce concours pour la décoration du mur de la demi-lune Alexéievski, le musée actualise une vieille tradition : en effet, dès la fondation de la forteresse, Pierre le Grand accorda de nombreuses bourses à des étudiants, qui furent envoyés à Amsterdam et à Rome pour y parfaire leurs connaissances en matière d’architecture.

L’inauguration officielle de chaque projet aura lieu le 27 mai, et chaque œuvre sera exposée durant onze mois. Les propositions seront examinées, une fois l’an, par un jury international dont la prochaine réunion se tiendra le 15 février. L’esquisse du projet doit lui être présentée au plus tard le 1er février de l’année en cours, accompagnée d’un curriculum vitae et de cinq photographies de travaux représentatifs réalisés auparavant. Le projet doit être constitué d’un assemblage de structures modulaires et deviendra, au bout de onze mois, la propriété du musée.

Celui-ci prend en charge les frais de séjour – entre le 1er et le 31 mai –, fournit les matériaux et l’aide technique, mais le voyage reste à la charge des artistes. En l’an 2003, le musée organisera une rétrospective de tous les travaux primés, accompagnée d’un catalogue.

Pour toute information complémentaire, contacter Nadia Boukréeva à Saint-Pétersbourg au 7-812-110.64.48.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°11 du 1 février 1995, avec le titre suivant : 2003, l’Odyssée de la demi-lune

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque