Mardi 22 septembre 2020

Paris Photo 2016 accueillera un nombre record de galeries

Par Christine Coste · lejournaldesarts.fr

Le 30 juin 2016 - 497 mots

PARIS [30.06.16] - L’attrait de Paris Photo auprès des galeristes ne se dément pas. Pour sa vingtième édition elle accueille plus de galeries mais pas plus d’enseignes françaises toujours sous la barre des 30 %.

Une fois n’est pas coutume Paris Photo -qui se tiendra du 10 au 13 novembre 2016- a annoncé avant la FIAC le nom des enseignes retenues pour participer à la vingtième édition. Cette première entorse à la chronologie est à relier au changement de l’agence de presse et de communication en charge des deux foires.

Après douze années d’exercice, Claudine Colin Communication passe en effet la main à l’agence Brunswick choisie par Reed Expositions France après l’appel d’offres inattendu lancé en mars 2016 dans le prolongement du départ de Jean Daniel Compain de la direction générale du pôle culture et loisirs. Un premier changement qui marque la reprise en main des deux foires par Michel Vilair directeur général de Reed Expositions France. Florence Bourgeois dirige la foire tandis que Christoph Wiesner en assure la direction artistique.

Le parterre de galeries sélectionnées pour participer à cette vingtième édition se caractérise par un nombre record de galeries avec dès à présent 148 enseignes retenues en sachant que trois ou quatre autres galeries actuellement sur liste d’attente seront intégrées à la sélection finale. Reste à trouver de la place sous la verrière du Grand Palais et le salon d’honneur réservé une nouvelle fois aux œuvres ou séries de grande dimension.

La proportion de galeries françaises demeure encore en dessous des 30 % avec un taux de 28 %. Sont sur liste d’attente les galeries Michelle Chomette (dont cette édition doit marquer la dernière participation), Les Douches, School Olivier Castaing, Dix9 Hélène Lacharmoise, Paris-Beijing et de Roussan. Ce qui n’est pas sans les faire réagir puisque toutes ont participé l’an dernier à l’édition interrompue à mi-parcours après les attentats du 13 novembre 2015 et que toutes ont pâti de cette fermeture prématurée à l’instar de leurs confrères ou consœurs.

Au rang des exposants français qui font leur retour on relève les enseignes 1900-2000, Laurent Godin, Frank Elbaz et Baudoin Lebon qui revient avec un solo show de Patrick Bailly-Maître-Grand sous le commissariat de François Cheval, directeur du Musée Nicéphore Niépce. Parmi les nouveaux venus on trouve aux côtés de Caroline Smulders, les galeries Binôme, Georges-Philippe et Nathalie Vallois, Mor Charpentier et Sophie Scheidecker.

Ce choix allant de la galerie de photographie contemporaine stricto sensu (telle Binôme) à la galerie contemporaine la plus pointue (telles Mor Charpentier ou Sophie Scheidecker) reflète l’évolution de Paris Photo en vingt ans, et plus généralement de celle du médium dans sa pratique et son intégration au marché.

Les galeries américaines présentes l’an dernier feront-elles à nouveau le voyage ? Leur présence en diminution (26 contre 32 en 2015) montre une légère désaffection sans toutefois relever l’absence des fidèles confirmant le leadership incontesté de Paris Photo, comme l’atteste aussi la présence inédite sous la grande verrière de deux galeries de Tel Aviv, Chelouche et Dvir.

Verrière du Grand Palais - 2015 © photo Ludosane

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque