Dimanche 25 février 2018

Ouverture de la 40e session du Comité du patrimoine mondial à Istanbul

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 12 juillet 2016

ISTANBUL (TURQUIE) [12.07.16] – Alors que de nouvelles formes de conflits menacent le patrimoine universel, la 40e session du Comité du patrimoine mondial s’est ouverte à Istanbul le 10 juillet. Pendant 10 jours, le Comité examinera 27 propositions d’inscription à la Liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO et l’état de conservation de certains sites déjà inscrits.

Quelques jours seulement après le triple attentat qui a tué 47 personnes le 28 juin à l'aéroport d'Istanbul, quelques 800 personnes se sont réunies dimanche 10 juillet pour la cérémonie d’ouverture de la 40e session du Comité du patrimoine mondial. Tour à tour, le vice-premier ministre turc Numan Kurtulmuş, la directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova, le ministre turc de la culture Nabi Avcı, ont rappelé que « le patrimoine mondial, qui fait aujourd’hui l’objet de nombreuses menaces, doit plus que jamais demeurer un vecteur de cohésion et de dialogue » a indiqué l’UNESCO dans un communiqué.

Jusqu’au 20 juillet, la 40e session du Comité du patrimoine mondial examinera – sous la présidence de Lale Ülker, directrice générale des affaires culturelles et de la promotion à l'étranger au ministère turc des affaires étrangères – les propositions d’inscription de 27 sites sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO (9 sites naturels, 14 sites culturels et 4 sites mixtes).

Cette année, la France concourt au titre des biens culturels avec l’œuvre de Le Corbusier, un ensemble de 17 édifices construits par l’architecte sur trois continents, ainsi qu’au titre des sites naturels avec la Chaîne des Puys.

« Ce qui est en jeu ici, ce n’est pas seulement d’ajouter de nouveaux sites sur une liste. Il s’agit aussi de réaffirmer l’importance des valeurs humaines et des droits de l’homme. Il s’agit de soigner des mémoires blessées, d’utiliser le patrimoine pour reprendre confiance, se rétablir et se tourner vers l’avenir », a déclaré la directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova. « La Convention du patrimoine mondial est un instrument clé pour permettre à la communauté internationale de sauvegarder, protéger, promouvoir et transmettre notre patrimoine aux générations futures » a quant à lui rappelé Stanley Mutumba Simataa, président de la Conférence générale de l’UNESCO.

Le Comité examinera par ailleurs l’état de conservation de 108 sites déjà inscrits sur la Liste et des 48 sites figurant sur la Liste du patrimoine mondial en péril. L’année dernière, la 39e session du Comité avait adopté l’inscription de 24 nouveaux sites (dont deux français) portant ainsi à 1 031 le nombre de sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, dont 802 biens culturels, 197 naturels et 32 mixtes, répartis dans 163 Etats parties.

Liste des sites propos%26eacute;s pour leur inscription au patrimoine mondial de l%26rsquo;UNESCO : 40e session du Comit%26eacute; (2016)

Sites naturels
1. Mistaken Point (Canada)
2. Shennongjia au Hubei (Chine)
3. Ensemble tectono-volcanique de la Chaîne des Puys et faille de Limagne (France)
4. Désert de Lout (République islamique d’Iran)
5. Tien Shan occidental (Kazakhstan, Kirghizistan, Ouzbékistan)
6. Archipel de Revillagigedo (Mexique)
7. Parc national marin de Sanganeb et Parc national marin de la baie de Dungonab- île de Mukkawar (Soudan)
8. Complexe des forêts de Kaeng Krachan (Thaïlande)
9. Ecosystèmes de montagne de Koytendag (Turkménistan)

Sites mixtes (naturels et culturels)
10. Pimachiowin Aki (Canada)
11. Parc national de Khangchendzonga (Inde)
12. Les Ahwar du sud de l’Iraq : refuge de biodiversité et paysage relique des villes mésopotamiennes (Iraq)
13. Massif de l’Ennedi : paysage naturel et culturel (Tchad)

Sites culturels
14. L’œuvre architecturale de Le Corbusier, une contribution exceptionnelle au Mouvement Moderne (Allemagne, Argentine, Belgique, France, Inde, Japon, Suisse)
15. Chantier naval d’Antigua et sites archéologiques associés (Antigua et Barbuda)
16. Stećci - Tombes médiévales (Bosnie-Herzégovine, Croatie, Monténégro, Serbie)
17. Ensemble moderne de Pampulha (Brésil)
18. Paysage culturel de l’art rupestre de Zuojiang Huashan (Chine)
19. Site de dolmens d’Antequera (Espagne)
20. Œuvres majeures de l’architecture moderne par Frank Lloyd Wright (Etats-Unis)
21. Site archéologique de Philippes (Grèce)
22. Vestiges mis au jour de Nalanda Mahavihara (Inde)
23. Le qanat perse (République islamique d’Iran)
24. Nan Madol : centre cérémoniel de la Micronésie orientale (Etats fédérés de Micronésie)
25. Site archéologique et centre historique de la ville de Panamá [Modification majeure des limites de « Site archéologique de Panamá Viejo et district historique de Panamá »] (Panama)
26. Grottes néandertaliennes de Gibraltar et leur environnement (Royaume-Uni)
27. Site archéologique d’Ani (Turquie)

Légende photo

Lale Ülker, directrice générale des affaires culturelles et de la promotion à l'étranger au ministère turc des affaires étrangères © Photo Didar Yesilyurt

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque