Dimanche 18 février 2018

Paris engagés

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 12 mai 2009

À quoi ressemblera la capitale française dans les années à venir ? S’il est bien difficile de répondre à cette question, il semble qu’aujourd’hui politiques, architectes, urbanistes et paysagistes se soient engagés dans un véritable mouvement pour transformer en profondeur la région parisienne. L’enjeu n’est pas mince : il s’agit de tisser des liens nouveaux entre l’actuel centre et sa périphérie, de réintroduire la nature là où elle a disparu, bref de rendre la ville moins segmentée et plus agréable à vivre. Le volet politique de cette révolution annoncée a cependant été remis à plus tard par le président de la République lors de son discours à la Cité de l’architecture et du patrimoine le 29 avril. Qu’en sera-t-il des refontes administratives ? Nicolas Sarkozy a préféré confier à ses successeurs une réorganisation qui s’annonçait délicate, pour se concentrer sur l’aspect urbanistique. Consensuel, son projet a fait la synthèse des propositions émanant des équipes qui avaient été conviées à réfléchir à l’avenir de la région. Il entend mettre fin aux fameux zonages qui ont souvent malencontreusement transformé les villes françaises et leurs abords. Mais sa réponse, située aux antipodes, prônant une dérégulation du droit de l’urbanisme, ne risque-t-elle pas d’avoir elle aussi des effets pervers, notamment dans le domaine de la protection du
patrimoine ? Le président a aussi souligné la nécessité d’une « nouvelle géographie culturelle ». « Au coeur de la métropole, [le Grand Paris] verra la vallée de la Seine se muer en “vallée de la culture” », a-t-il confirmé. Et de poursuivre : « Au centre, la Grande Bibliothèque, le Grand Louvre, Orsay, le Musée des arts premiers, le Grand Palais rénové, la Cité de l’architecture et une nouvelle institution autonome, emblématique, dédiée à l’art contemporain, installée au Palais de Tokyo. » Dans ce large panorama, il n’aura échappé à personne l’absence d’une institution majeure : le Centre Pompidou. Un oubli explicite ?

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°303 du 16 mai 2009, avec le titre suivant : Paris engagés

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque