Dimanche 18 novembre 2018

Les ambitions du président

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 30 juillet 2007 - 331 mots

Une page va se tourner le 16 mai avec l’investiture du nouveau président de la République. Après deux mandats, Jacques Chirac va quitter l’Élysée sur un bilan « culture » en demi-teinte. Certes, il laisse à la France deux musées, celui, anecdotique, de Sarran, en Corrèze, qui réunit les nombreux cadeaux diplomatiques qu’il a reçus depuis 1995, et surtout le Musée du quai Branly, à Paris, témoin de la passion d’un homme pour les cultures méconnues. Mais entre-temps, sa grande ambition de 1995, l’égalité des chances par la culture, aura été laissée sur le bord de la route. Le philatéliste qui prend aujourd’hui possession de l’Élysée a jusqu’à présent gardé secret ses ambitions en termes de musées. Au mois d’avril, il nous laissait cependant entendre qu’en matière de culture il ne resterait pas non plus inactif : « Si je suis élu, déclarait-il dans nos colonnes (1), il faudra en réalité plutôt me freiner dans mes idées de nouveaux musées ou de nouveaux espaces de culture et de création, que m’inciter. Si nous avons aujourd’hui cet exceptionnel patrimoine, c’est parce que nos prédécesseurs ont osé. »

Qui sera ici son bras armé ? S’il est quasiment acquis qu’éducation et culture seront réunies, les prétendants à ce maroquin sont nombreux, en premier lieu le maire de Périgueux, Xavier Darcos, ou celui d’Issy-les-Moulineaux, André Santini, à moins que, parité oblige, le poste échoit à l’ancienne ministre de l’Écologie Roselyne Bachelot ou encore à Christine Albanel, l’actuelle présidente de l’établissement public du château de Versailles. Le ministre aura pour mission de mettre en place l’une des seules mesures concrètes formulées par le candidat dans le domaine : l’accès gratuit aux musées nationaux. Une lourde tâche puisqu’il faudra compenser le manque à gagner pour les établissements concernés, un vrai budget si l’on prend en considération les 5,69 millions d’entrées payantes au Musée du Louvre en 2006. Mais, comme n’a cessé de le répéter Nicolas Sarkozy au cours de sa campagne : « Ensemble, tout devient possible » !

Légende

(1) lire le JdA no 257, 13 avril 2007, p. 20.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°259 du 11 mai 2007, avec le titre suivant : Les ambitions du président

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque