Mercredi 21 février 2018

De l’art plein les yeux et plein la tête

L'ŒIL

Le 28 janvier 2008

L’été arrive, le soleil et les escapades dans des lieux insolites aussi. Pour vous aider dans l’organisation de vos vacances ou simplement de vos week-ends, L’Œil vous offre, en plus de votre numéro habituel, un guide des expositions de l’été qui sont organisées en France mais aussi à l’étranger. Vous pourrez ainsi redécouvrir certains chefs-d’œuvre de notre patrimoine mis en valeur à l’occasion d’événements ou encore être surpris par quelques initiatives artistiques en phase avec notre époque.
Pas vraiment méconnu quant à lui, Gaudí, ou plus exactement l’une de ses réalisations, fait la une du numéro d’été. On célèbre en effet cette année le cent cinquantenaire du maître catalan et c’est l’occasion pour L’Œil de s’attarder sur son rôle dans l’organisation d’une ville comme Barcelone mais aussi d’analyser sa relation à la bourgeoisie du début du XXe siècle, qui fut souvent son commanditaire. Un regard plutôt décalé qui incitera plus d’un curieux à reconsidérer cette œuvre sans doute trop de fois resservie, à la limite de l’écœurement.
C’est d’ailleurs un peu cette volonté de fouiller l’actualité artistique dans ses moindres recoins, dans ses facettes les moins attendues, qui a régi l’élaboration de ce numéro.
Vous surprendre mais aussi vous faire découvrir un autre aspect de sujets à priori maintes fois décryptés. En témoignent cet entretien mené tambour battant avec Daniel Buren à l’occasion de son exposition au Centre Pompidou, ce reportage à Copenhague guidé par l’œuvre de Arne Jacobsen, ces propos recueillis à chaud au sujet de la 11e documenta ou encore ce portrait de Lucas Cranach, artiste peintre dont on prend encore aujourd’hui conscience de la place dans l’histoire de l’art.
Donc, un numéro riche en traitement de fond et un guide fort de 120 pages d’informations avant de retrouver, à la rentrée de septembre, une formule revue à la hausse en terme de contenu et de pagination mais aussi à la baisse en ce qui concerne le prix de vente. Mais en attendant de découvrir ces nouveautés, emparez-vous de ces deux numéros que vous avez sous la main et qui regorgent déjà d’une foultitude de prétextes à rêver durant les deux mois à venir.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°538 du 1 juillet 2002, avec le titre suivant : De l’art plein les yeux et plein la tête

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque