Olivier Culmann, lauréat du prix Niépce 2017

Par Stéphane Renault · lejournaldesarts.fr

Le 23 mai 2017 - 458 mots

PARIS [23.05.17] - Le photographe s'est vu décerner le prix Niépce 2017 Gens d'images pour son parcours, entre tradition humaniste du photojournalisme et séries documentaires, menant une réflexion non dénuée d’humour sur l’approche de la photographie.

Né en 1970 à Paris, Olivier Culmann est membre du collectif Tendance Floue depuis 1996. Le prix Niépce 2017 Gens d'images couronne son parcours - une approche de la photographie « volontairement subjective, qui questionne plus qu'elle n'affirme ou ne montre », selon ses propres termes, qu'il s'agisse d'une série réalisée dans plusieurs pays, intitulée « Les mondes de l'école », de New York après le 11 septembre, de gens regardant la TV (« Watching TV »), de l'Inde ou des réflexions sur l’image avec « The Others » ou « Diversions. »

Sa candidature était parrainée par Christian Caujolle, directeur artistique et fondateur de l'agence VU. Dans sa lettre d’introduction, ce dernier précise : « De décennie en décennie le parcours personnel et professionnel d’Olivier Culmann s’articule en permanence avec les évolutions aussi bien des métiers que des analyses de ceux qui pratiquent l’image fixe pour questionner l’état du monde (…) Alors qu’il est indéniablement un des professionnels qui comptent – et qui, même aujourd’hui, n’a jamais rechigné au travail en commande dont le champ s’est déplacé de la presse vers le corporate – Olivier Culmann a un parcours à la fois exemplaire en tant qu’individu qui s’accomplit dans la production d’un corpus cohérent en analytique et significatif des évolutions – de la maturation – d’une photographie qu’il a largement contribué à faire avancer, entre autres en menant le débat au sein du collectif dont il est l’un des principaux animateurs. À ce titre, à bien d’autres encore, il me semble représenter, tout en restant évidemment lui-même et singulier – un moment important de la photographie en France. »

Le jury, présidé par Héloïse Conésa, conservatrice pour la photographie contemporaine au Département des estampes et de la photographie, accueilli à la Bibliothèque nationale de France, a délibéré mardi 16 mai 2017. Il était composé de personnalités appartenant aux diverses professions impliquées dans la réalisation, la production, la critique et l’édition de photographies.

Créé en 1955 par Albert Plécy, le Prix Niépce Gens d’images est le premier prix de photographie professionnelle créé en France. Le double objectif de son fondateur était de sortir les photographes de l’anonymat et de les aider à déployer leur influence auprès du grand public au travers de la presse et de l’édition, notamment. Le Prix Niépce distingue chaque année le travail d’un photographe confirmé, âgé de moins de 50 ans, français ou résidant en France depuis plus de trois ans. Il est soutenu par la Bibliothèque nationale de France et placé sous le patronage du ministère de la Culture et de la Communication. Depuis 2016, il bénéficie du mécénat de Picto Foundation qui conçoit et produit un objet d’artiste avec le lauréat.

Information
Site internet du Prix Niépce Gens d’images : gensdimages.com 

Légende photo
Olivier Culmann, The Others, 2009-2014 © Olivier Culmann - Tendance Floue

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque