Vendredi 19 octobre 2018

Occupation symbolique du CENTQUATRE pour un nouveau départ

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 13 avril 2010 - 378 mots

PARIS [13.04.10] – A l’initiative de la revue Mouvement, un groupe d’artistes et d’intellectuels occupe l’établissement artistique parisien, le CENTQUATRE, dans le XIXe arrondissement. Une occupation symbolique et pacifique afin de trouver des solutions pour sauver l’établissement en crise depuis 2009.

Le collectif « un autre 104 est possible » qui regroupe des artistes et intellectuels menés par Jean-Marc Adolphe, directeur de la revue Mouvement occupe depuis le 1er avril 2010 l’immense lieu artistique, le CENTQUATRE, situé dans un quartier populaire, rue d’Aubervilliers à Paris.

« Considérant que le 104 restera sans direction artistique d’avril à juin, nous appelons à en prendre collectivement la direction. Rien de plus, rien de moins. » déclare un édito sur le site la revue. Les participants tentent de trouver les moyens pour redonner un autre souffle à ce lieu et « construire un autre 104 ».

Inauguré en octobre 2008, le « 104 », institution culturelle « d’un genre nouveau », édifié en lieu et place d’un immense ensemble de plus de 39 000 m² édifié en 1873 – notamment par Baltard – qui depuis 1905 hébergeait le service municipal des pompes funèbres sauvé de la démolition par la Ville de Paris, a été conçu comme un lieu d’expérimentation et de grande créativité artistique. L’institution accueille quelques 200 ateliers d’artistes, deux salles de spectacles, des espaces de commerces et de nombreux événements culturels.

Or, l’établissement peine aujourd’hui à trouver sa place et à consolider son activité. Des problèmes financiers, des difficultés à mettre en place un programme événementiel cohérent ont conduit ses deux premiers directeurs, Robert Cantarella et Frédéric Fisbach à abandonner les rênes. De plus, de nombreux visiteurs se sentent « perdus » dans l’immense édifice d’après l’AFP qui souligne également le froid « glacial » qui règne dans les locaux et qui décourage les visiteurs.

En attendant la nouvelle direction en juin 2010, « nous occupons les lieux pour nous en occuper » précise Sébastien Thiery, docteur en sciences politiques et membres du collectif. L’artiste plasticien, François Deck dresse quant à lui une liste de « 104 proposition pour le 104 » pour « vivre l’art comme expérience ».

Une délégation de contestataires a été reçue lundi 12 avril 2010 par Christophe Girard, adjoint à la Culture à la Ville de Paris.

Les auditions de sélection du futur directeur du CENTQUATRE ont déjà commencé. Beaucoup de travail en perspective pour le lauréat.

Légende photo

Hall du CENTQUATRE (2009) © Ludosane

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque