Nouvelles inscriptions au Patrimoine mondial de l’humanité

Par Chloé Da Fonseca · lejournaldesarts.fr

Le 3 juillet 2012 - 814 mots

SAINT-PETERSBOURG (RUSSIE) [03.07.12] – Le Comité du Patrimoine mondial a inscrit 26 sites au Patrimoine mondial de l’humanité sur les 36 candidatures à l’étude. Tandis que l’inscription de Bethléem fait polémique, la France se félicite de l’entrée du Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais.

Moins d’un an après son arrivée au sein des membres de l’Unesco, la Palestine salue l’inscription du lieu de naissance de Jésus (l’église de la Nativité et la route de pèlerinage). Pour le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, « cette décision prouve que l’Unesco est mue par des mobiles politiques et non culturels. Plutôt que de progresser vers la paix, les Palestiniens procèdent par des démarches unilatérales qui éloignent la paix ». Inscrit « en urgence », le site a été placé sur la liste du patrimoine en péril : c’est ce point qui fait particulièrement débat dans la communauté internationale car il insinue qu’Israël, occupant des lieux, ne le protège pas.

Malgré l’avis défavorable de l’Icomos, qui estimait qu’il n’y a pas de « menace imminente » justifiant son inscription en urgence, le lieu de naissance de Jésus a été inscrit au Patrimoine mondial en péril par 13 voix pour, 6 contre et 2 abstentions. « Cette reconnaissance par le monde des droits du peuple palestinien est une victoire pour notre cause et la justice » a déclaré à l’AFP Nabil Abou Roudeina, porte-parole du président Mahmoud Abbas.. L’inscription du site à l’Unesco, également contestée par les Etats-Unis, risque de ralentir encore le processus de paix entre Israël et la Palestine.

En France
Dans l’Hexagone, le Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais est inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité en tant que témoin de trois siècles (depuis la fin du XVIIe siècle) d’essor industriel de la région grâce à l’exploitation du charbon. La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a déclaré : « Avec cette inscription, le Comité du patrimoine mondial reconnaît la valeur universelle et exceptionnelle de ce paysage tout à la fois culturels, industriel et social qui rend hommage au monde disparu de la mine ». Comme une récompense pour la difficile reconversion économique de la région, le Comité a voté à l’unanimité. Relayé par Nord Eclair, Igor Makovetsky, représentant de la délégation russe s’est ému, comme d’autres, de l’inscription : « Il est rare d’avoir des candidatures liées à une architecture industrielle aussi riche et ancienne […] Cette décision d’inscription va permettre au bassin minier de se projeter dans le futur et de développer le tourisme autour de ce patrimoine exceptionnel ».

L’ensemble du site s’étend sur 120 km et comprend 87 communes, 17 fosses, 51 terrils, 3 gares, 124 corons, 38 écoles et 26 édifices religieux. Le lendemain, le Comité a également inscrits quatre sites miniers de Wallonie, en Belgique, datant du XIXe et du début XXe siècles.

Ailleurs dans le monde
Réuni depuis le 24 juin, le Comité du Patrimoine mondial a inscrit 26 nouveaux sites sur la liste de l’Unesco. Notons l’inscription de l’Opéra de Bayreuth (Allemagne), chef-d’œuvre de l’architecture baroque du XVIIIe siècle ; de Rabat (Maroc), « résultat d’un dialogue fructueux entre le passé arabo-musulman et le modernisme occidental », selon l’Unesco ; ou encore des paysages cariocas de Rio de Janeiro (Brésil) qui incluent entre autres le célèbre Christ du Corcovado et la baie de Copacabana. La liste du Patrimoine mondial de l’humanité s’élève ainsi à 962 biens culturels, naturels et mixtes répartis dans 157 pays.

Liste des 26 biens inscrits en 2012 :

SITES NATURELS :
- le site fossilifère de Chengjiang (Chine)
- le trinational de la Sangha (Congo, Cameroun et République centrafricaine)
- le parc naturel des colonnes de la Lena (Russie)
- les Ghâts occidentaux (Inde)
- les lacs d’Ounianga (Tchad)

SITES CULTURELS :
- l’Opéra de Bayreuth (Allemagne)
- les activités perlières (Bahreïn)
- les sites miniers majeurs de Wallonie (Belgique)
- les paysages cariocas de Rio de Janeiro (Brésil)
- le paysage de Grand Pré (Canada)
- le site de Xanadu (Chine)
- la ville historique de Grand-Bassam (côte d’Ivoire)
- le Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais (France)
- le système des subak en tant que manifestation de la philosophie du Tri Hita Karana (province de Bali, Indonésie)
- sites de l’évolution humaine du Mont-Carmel : les grottes de Nahal Me’arot et Wadi el-Mughara (Israël)
- Masjed-e Jamé d’Ispahan (Iran)
- Gonbad-e Qabus (Iran)
- Patrimoine archéologique de la vallée de Lenggong (Malaisie)
- Rabat, capitale moderne et ville historique (Maroc)
- le Lieu de naissance de Jésus : l’église de la Nativité et la route de pèlerinage (Bethléem, Palestine)
- ville de garnison frontalière d’Elvas et ses fortifications (Portugal)
- les paysages culturels Bassari, Peul et Bédik (Sénégal)
- le patrimoine du mercure : Almadén (Espagne) et Idrija (Slovénie)
- les fermes décorées de Hälsingland (Suède)
- le site néolithique de Çatal Höyük (Turquie)

SITE MIXTE :
- le lagon sud de Rocks Islands (Palaos)

Consulter la fiche biographique de

Aurélie Filippetti

Légende photo

Mines de Liévin - Nord-Pas-de-Calais (1910) - © Photo JÄNNICK Jérémy

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque