Nouveau lieu et nouveau directeur pour la Terra Foundation for American Art

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 5 juin 2015

PARIS [05.06.15] – La Terra Foundation for American Art inaugure sa nouvelle adresse européenne, au sein de l’hôtel Lévis-Mirepoix, au 121 rue de Lille à Paris, et a nommé John Davis à la direction du centre et à la direction exécutive des programmes universitaires internationaux à partir de septembre.

La Terra Foundation for American Art inaugure sa nouvelle adresse européenne au sein de l’hôtel Lévis-Mirepoix, au 121 rue de Lille à Paris, qui ouvrira ses portes au public en juillet 2015. Cette institution philanthropique fondée en 1978 et basée à Chicago, se consacre à la connaissance et à la diffusion des arts visuels des Etats-Unis à travers le monde. La Fondation a procédé également à la nomination de John Davis à la direction du centre et à la direction exécutive des programmes universitaires internationaux à partir de septembre.

« Le succès rencontré par notre centre parisien au cours des dernières années nous a poussés à développer cette ressource précieuse pour une communauté toujours grandissante et diversifiée d’historiens de l’art, chercheurs et amateurs d’art, qui résident en France et à travers toute l’Europe » explique la présidente du conseil d’administration et directrice générale de la Fondation Terra, Elizabeth Glassman. Le centre parisien de la fondation a ouvert ses portes en 2009, au départ au 29 rue des Pyramides, et constitue le centre névralgique des activités européennes de la Fondation. Selon Henri Loyrette, ancien directeur du Louvre (2001-2013) aujourd’hui membre du conseil d’administration international de la Fondation Terra : « Avec l’ouverture de ce nouveau centre parisien, plus spacieux, je suis convaincu que la Fondation continuera de jouer un rôle global dans la promotion de l’art américain à travers l’Europe ».

Le centre parisien propose régulièrement des programmes variés, conférences, colloques et rencontres, sur des sujets d’actualité en matière d’histoire de l’art et de culture visuelle des États-Unis. Il est également au cœur des programmes de mécénat de la Fondation et participe à la création de partenariats avec des institutions culturelles ainsi qu’au soutien des expositions, des programmes universitaires, de l’édition, ainsi que des chaires de professeurs invités à Berlin, Londres et Paris. Parmi les expositions ayant reçu le soutien de la Fondation Terra se trouvent en particulier Edward Hopper, Galeries nationales du Grand Palais (2012) et New Frontiers au musée du Louvre (2010-2015).

Depuis la fermeture du Musée d’art américain de Giverny en 2008, remplacé par le Musée des Impressionnismes, la Fondation Terra ne disposait plus d’espace d’exposition en Europe. Sa collection d’art américain regroupe près de 800 peintures, œuvres sur papier et sculptures réalisées entre la fin du XVIIIe siècle et 1945, par des artistes tels John Singleton Copley, James McNeill Whistler, Mary Cassatt et Edward Hopper. La fondation œuvre à en assurer l’accès au public, grâce à des prêts accordés dans le cadre d’expositions internationales, de présentations thématiques et à une base de données exhaustive des œuvres sur son site web. Ce nouveau centre offre un espace plus important aux activités de la Fondation et à sa bibliothèque, ainsi que la possibilité de collaborer avec la Fondation Custodia sur des expositions dans ses galeries. Cette dernière, créée en 1947 par le collectionneur néerlandais Frits Lugt (1884-1970) pour gérer sa collection est la propriétaire des lieux, et poursuivra son programme d’exposition au 1er étage de l’hôtel Lévis-Mirepoix. Sa collection, qui compte aujourd’hui plus de 90 000 œuvres, est abritée dans l’hôtel Turgot dans l’arrière-cour du 121 rue de Lille.

La Fondation Custodia est la troisième plus grande bibliothèque d’histoire de l’art en France, tandis que la Fondation Terra possède elle-même près de 9 500 livres et catalogues en langue anglaise, dont des ouvrages rares et des ressources numériques, relatifs à la peinture, à la sculpture, à la photographie et aux arts graphiques et décoratifs des États-Unis. La bibliothèque commune abritera près de 150 000 volumes traitant de l’histoire de l’art occidental. « Notre relation avec la Fondation Custodia est un bel exemple du genre de collaborations que nous souhaitons cultiver, autant de partenariats réciproquement bénéfiques reposant sur un échange riche de sens et sur la conviction que l’art a la capacité à la fois de distinguer les cultures et de les réunir » a ajouté Elizabeth Glassman.

La Fondation annonce également la nomination de John Davis à la direction du centre et à la direction exécutive des programmes universitaires internationaux à partir de septembre. Actuellement Alice Pratt Brown Professor of Art et directeur du programme « Smithsonian Internship » de Smith College, à Northampton, dans le Massachussetts, John Davis prendra un congé le libérant de ses obligations à Smith afin de pouvoir prendre ses fonctions à la tête du centre parisien. John Davis enseigne à Smith depuis plus de vingt ans, dont cinq années en tant qu’adjoint auprès du doyen (2007-2012).

Légende photo

Logo de la Terra Foundation for American Art © Photo www.terraamericanart.org

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque