Mardi 22 septembre 2020

Neuf sites historiques européens ajoutés à la liste du label du patrimoine européen

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 15 avril 2016 - 362 mots

BRUXELLES (BELGIQUE) [15.04.16] – Cette année, neuf sites ont été inscrits à la liste du label du patrimoine européen, parmi lesquels le quartier européen de Strasbourg. Ils s’ajoutent aux vingt sites ayant obtenu le label de l’Union européenne au cours des deux dernières années.

Le 13 avril 2016, le commissaire européen à l’Éducation, la Culture, la Jeunesse et les Sports Tibor Navracsics a remis les plaques labellisées « patrimoine européen » aux représentants des neuf sites inscrits cette année à la liste du label qui apporte une meilleure visibilité à l’échelle européenne.

Les neuf sites sélectionnés par un jury d’experts parmi les dix-huit candidatures présélectionnées sont les suivants : le site de l'homme préhistorique de Néandertal et le Musée de Krapina (Croatie), le château des Přemyslides et le Musée archidiocésain d'Olomouc (République Tchèque), la pointe de Sagres (Portugal), le palais impérial (Autriche), l'ensemble historique de l'université de Tartu (Estonie), l'académie de musique Liszt Ferenc (Hongrie), le Mundaneum (Belgique), le cimetière n° 123 du front de l'Est de la Première Guerre mondiale (Pologne) et le quartier européen de Strasbourg (France).

Créé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le quartier européen de Strasbourg symbolise l’intégration européenne, la défense des droits de l’homme, de la démocratie et de l’État de droit. Trois institutions européennes y ont leur siège : le Conseil de l’Europe, la Cour européenne des droits de l’homme et le Parlement européen de l’Union européenne.

A l’image de ce site français, les sites inscrits à la liste du label du patrimoine européen sont témoins de l’histoire et de l’héritage européen. Le label valorise la dimension européenne des lieux et a « l’ambition de renforcer le sentiment d’adhésion des citoyens de l’Europe à une identité européenne commune et de favoriser leur sentiment d’appartenance à un espace culturel commun ». Ouvert à tous les Etats membres de l’Union européenne, le label a été créée en 2006 et décerné à partir de 2014. A la différence de la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, qui protège le patrimoine universel, le label du patrimoine européen repose sur l’histoire culturelle européenne. Il assure la mise en valeur et la préservation de l’héritage culturel européen et conforte la coopération entre les états européens.

Légende photo

La grande salle de l'académie de musique Franz-Liszt à Budapest, Hongrie, l'un des monuments inscrits sur la liste du label du patrimoine européen © Photo Thaler - 2013 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque