Vendredi 30 octobre 2020

Arles (13)

Neel, invitée du maître

Fondation Van Gogh Jusqu’au 17 septembre 2017

Par Lina Mistretta · L'ŒIL

Le 23 mai 2017 - 303 mots

Deux artistes se partagent les murs de la Fondation Van Gogh : le maître néerlandais, à travers huit toiles de la collection Bührle, et l’une des plus importantes artistes américaines, Alice Neel, pourtant méconnue en Europe ! En parcourant les soixante et onze toiles de l’exposition, sa filiation avec le peintre d’Arles est certaine.

Son œuvre s’étend sur soixante ans et, comme Van Gogh, elle l’a réalisé à travers les pires difficultés : pauvreté, dépressions, perte d’un enfant, manque de reconnaissance. En marge des courants artistiques de son temps, elle a principalement peint des portraits. Van Gogh avait la même prédilection et peignait des gens simples. Neel peint la famille, les amis, des collègues artistes, des militants communistes, des gens modestes de Greenwich Village ou des immigrés portoricains de Spanish Harlem. La rencontre avec le modèle réel fait partie intégrante de son mode d’expression. La recherche formelle ne relève pas chez Neel d’un projet esthétique défini, mais constitue un vecteur pour accéder à une vérité située au-delà des frontières du visible. Ses puissants portraits révèlent et racontent. Il faut voir celui de Warhol : la poitrine dénudée dévoilant les cicatrices de son agression, les yeux fermés esquivant le regard pénétrant de Neel, le corps androgyne entouré d’un halo bleu : elle en fait un martyr. Ses coups de pinceau à la fois descriptifs et autonomes transforment les visages et les corps en un champ d’énergie et de sensations abstraites. Mais, contrairement à Van Gogh, elle ne ressent pas la nécessité de l’autoportrait, puisqu’elle s’identifie souvent à ses modèles ou entre en eux par un processus de transfert. Quel que soit le type brossé par Neel dans cette « comédie humaine », la force et la puissance de son œuvre ne se démentent jamais, et l’occasion proposée par la Fondation d’admirer son travail est rare !

« Alice Neel, peintre de la vie moderne »,
Fondation Vincent Van Gogh, 35 ter, rue du Docteur-Fanton, Arles (13), fondation-vincentvangogh-arles.org

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°702 du 1 juin 2017, avec le titre suivant : Neel, invitée du maître

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque