Jeudi 13 décembre 2018

Musée des beaux-arts de Chartres, un compromis est en vue

Par Margot Boutges · lejournaldesarts.fr

Le 24 janvier 2017 - 382 mots

CHARTRES (CENTRE-VAL DE LOIRE) [24.01.17] - Un accord entre le maire de Chartres et le président du conseil départemental d'Eure-et-Loir serait en train d'être trouvé pour que la municipalité achète le palais épiscopal abritant le musée des beaux-arts.

Le bras de fer qui oppose la ville au Département concernant le Musée des beaux-arts a pris un tour particulier avec la fermeture du musée depuis le 1er janvier. Pour tenter de sortir de l’impasse, une réunion s'est tenue le 23 janvier 2017 entre le maire de Chartres, le président du Département d'Eure-et-Loir, les services de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC), la directrice du Service des Musées de France...

Le maire de Chartres, Jean-Pierre Gorges, avait en effet fait brusquement fermer le musée municipal, installé dans un ancien palais épiscopal appartenant au Département. Pendant 99 ans, le musée municipal a occupé l'édifice dans le cadre d'un bail emphytéotique - arrivé à terme en 2013 - puis d'un bail précaire qui s'est achevé fin 2016 et que le maire n'a pas voulu renouveler. Depuis 2001 - année de son premier mandat - le maire désire en effet acquérir le bâtiment, de préférence pour un euro symbolique. « Propriétaire ou rien », rappelle-t-il souvent.

« Un accord est en voie d'être trouvé pour que la Ville devienne propriétaire du bâtiment mais rien n'est encore certain à 100 % », a déclaré Jean-Pierre Gorges au Journal des Arts. Le Conseil départemental n'a pas souhaité s'exprimer. « Il y a une ouverture », confirme un proche du dossier, extérieur aux deux parties, qui préfère ne pas être cité. « On s'acheminerait vers un achat du palais épiscopal par la Ville. »

Le maire, qui se dit prêt à acheter le bâtiment 2,5 millions d'euros, espère toujours que le bâtiment lui sera cédé gratuitement. « En échange, la Ville pourrait donner au département une cour jouxtant une ancienne gendarmerie que le conseil général aimerait vendre afin qu'il puisse céder le tout », explique-t-il.

Si la Ville de Chartres devient propriétaire du palais épiscopal, le maire s'engage à rouvrir le musée au public et à réaliser des travaux sur l'édifice. Des travaux qui n'ont que trop tardé : l'intérieur du bâtiment est en triste état, le maire n'ayant pas fait entretenir le lieu, contrevenant aux conditions du bail emphytéotique.

Légende photo

Façade côté jardin du Palais épiscopal, actuel musée des Beaux-Arts - Chartres. © Photo Selbymay - 2012 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque