Mouvements de grèves au Colisée

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 27 juin 2013 - 352 mots

ROME (ITALIE) [27.06.13] – Le Colisée a déjà fermé ses portes à deux reprises les 20 et 23 juin. Vendredi 28, le monument le plus visité de Rome pourrait de nouveau fermer lors du mouvement de mobilisation générale contre le manque de personnel dans les musées, sites historiques et archéologiques nationaux.

Pour la troisième fois en une semaine, le Colisée pourrait fermer ses portes pendant quelques heures. Vendredi 28 juin, une mobilisation nationale des travailleurs du patrimoine culturel est annoncée, qui pourrait entrainer la fermeture de plusieurs sites en Italie.

Déjà en grève jeudi 20 juin, de 9h à 11h et dimanche 23 juin pendant deux heures, les employés du Colisée pourraient se joindre au mouvement de protestation général sur les charges de travail et le manque de personnel.

Le ministre de la Culture, Massimo Bray, a fait savoir, suite à cette annonce, qu’il débloquait des fonds spéciaux. Cela permettra de payer les arriérés de salaires, de janvier à juin 2013. Ministre depuis mai 2013, Massimo Bray se plaint lui même des coupures budgétaires qui touchent le ministère des Biens et Activités Culturels (Mibac), ainsi que des factures impayées qu’il aurait trouvées à son arrivée : un montant de 40 millions d’euros. « Comment intervenez-vous s’il n’y a pas de ressources ? » s’est-il interrogé.

« Nous apprécions grandement l’intervention. Le déblocage des fonds est une bonne chose qui ne résout toutefois pas entièrement un différent beaucoup plus complexe » explique Claudio Meloni du syndicat CGIL au Corriere della Sera.

Dans La Stampa, les syndicats CGIL, CISL, UIL ont déclaré que le déblocage de fonds était « un premier pas », mais que le combat allait continuer, la question du manque de personnel étant toujours ouverte.

Par ailleurs, une nouvelle assemblée syndicale, animée par les autonomes FLP pourrait avoir lieu dimanche 30 à 17h. Le Colisée fermerait ses portes une heure avant, soit deux heures avant son horaire de fermeture habituel.

Ces fermetures à répétitions produisent d’importantes files d'attente de touristes devant le monument emblématique de Rome. Selon Il Messaggero, le Colisée aurait perdu 39 000 euros en trois heures de fermeture.

Légende photo

Le Colisée © Photo courtesy Raffaele Cappiello

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque