Vendredi 6 décembre 2019

Modification des épreuves du concours de conservateur du patrimoine

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 19 septembre 2011 - 295 mots

PARIS [19.09.11] - Par un décret du 9 septembre 2011, les concours nationaux et territoriaux de conservateurs du patrimoine ont été modifiés. Cette réforme, voulue par Eric Gross, directeur de l’établissement depuis 2008, vise à simplifier l’organisation et à renforcer le caractère scientifique et professionnel des épreuves. Elle sera effective à partir de 2012.

Le concours d’entrée à l’Institut national du patrimoine, l’Etablissement d’enseignement supérieur qui forme les conservateurs nationaux et territoriaux du patrimoine, a été modifié par un décret du 9 septembre 2011. Eric Gross, directeur de l’INP, avait amorcé depuis 2009, en association avec le Centre national de la fonction publique territoriale, une réflexion sur le sujet. La réforme sera appliquée dès la prochaine cession de recrutement, en août 2012.

Le but de cette réforme est de simplifier les épreuves, tout en exigeant de nouvelles compétences pour les futurs postulants. L’accent est mis sur l’importance des qualités managériales, en plus des compétences scientifiques, pour pouvoir diriger une institution culturelle. Le décret ouvre également la possibilité d’élargir le nombre de jurés, lors de l’épreuve orale, en particulier pour les élus locaux et le Président de l’INP.

Parmi les autres modifications : la suppression des programmes thématiques, tel que « la ville » ou « l’érotisme », pour l’épreuve de dissertation ; la suppression des légendes sur les images et documents de l’épreuve de commentaire pour mieux évaluer l’aptitude d’un candidat à reconnaitre la provenance d’un corpus ou encore la fusion des spécialités « Art du XIXe siècle » et « Art moderne et contemporain ».

Le concours de conservateur du patrimoine sélectionne chaque année entre 40 et 50 personnes, sur 1000 candidats inscrits. Le recrutement est divisé en 5 spécialités : archéologie, archives, monuments historiques et inventaire, patrimoine scientifique, technique et naturel et musées.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque