Milan veut les Bronzes de Riace pour son Exposition Universelle

Par Chiara Longo · lejournaldesarts.fr

Le 22 août 2014 - 485 mots

REGGIO CALABRIA (ITALIE) [22.08.14] - Les Bronzes de Riace, des statues grecques antiques vieilles de 2500 ans sont l’objet d’un vif débat entre la Calabre où ils sont conservés dans un petit musée et Milan qui veut les présenter lors de l’Exposition Universelle.

Le Président de la région de Lombardie, Roberto Maroni, et le critique d’art, Vittorio Sgarbi, ont adressé le 20 août une lettre au ministre de la culture Dario Franceschini pour demander formellement la présence à Milan des Bronzes de Riace (V siècle avant Jésus Christ), à l’occasion de l’Exposition Universelle de 2015.

Les Bronzes seraient exposés dans le pavillon dédié à l’Italie ou dans un pavillon qui leur seraient réservé. Pour remercier la Calabre du prêt, la Lombardie lui verserait un tiers des recettes d’entrées de l’exposition, qui s’élèveraient autour des 5 millions d’euros.

Une région si pauvre comme la Calabre, dont le malheureux musée est encore en cours de travaux, pourrait-elle refuser cette aubaine? Le 18 août dernier le ministre de la culture avait déjà annoncé la création d’une commission d’experts pour évaluer la faisabilité du prêt de la Calabre à la Lombardie. Un voyage de 1000 kms pour ces guerriers âgés de 2500 ans !

En novembre 2013 la surintendance de la Calabre s’était déjà opposée au transfert des Bronzes pour l’Exposition Universelle. Elle motive son refus en expliquant que des Bronzes, qui sont restés 2000 ans dans la mer sont clairs d’une extrême fragilité. Selon la surintendante Simonetta Bonomi, directrice du musée archéologique de Reggio Calabria, déplacer les Bronzes est un gros risque. Et cela fait des années qu’elle répète la même chose, car les demandes de prêt ont été nombreuses. La première remonte à 1982 !

En 1972 ce couple de guerrier en bronze a été trouvé dans la mer Ionienne, au large du village de Riace, en Calabre. D’abord restauré au musée archéologique de Reggio Calabria, la restauration se poursuit entre 1975 et 1980 à Florence. Avant de retourner au musée archéologique de Reggio Calabria, les Bronzes sont exposés à Florence et à Rome et atteignent dès lors une célébrité internationale. Une deuxième restauration est effectuée au musée même entre 1992 et 1995.

Le musée est lui-même actuellement en cours de rénovation depuis 2009. Le 21 décembre 2013 le musée de Reggio a partiellement ouvert ses portes pour présenter au public les Bronzes dans leur nouvelle salle. Les Bronzes y sont conservés à une température de 20° l’hiver et de 25°-27° l’été, avec une humidité de 35-40%. Les statues reposent sur des socles antisismiques. La visite est limitée à 20 minutes et est précédée par le passage dans une salle pédagogique (20 minutes) et une salle de filtrage (3 minutes).

Malgré la faible notoriété de la région, depuis l’ouverture partielle du musée de Reggio, les statues ont attiré plus de 100 000 visiteurs. La réouverture complète du musée, prévue en avril 2014, a été retardée d’un an.

Légende photo

Bronzes de Riace au Musée National de Reggio de Calabre - © Photo Salli - 2007 - Domaine Public

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque