Méli-mélo autour du premier musée français du jeu vidéo

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 9 mars 2010

PARIS [09.03.10] – A peine annoncée, l’ouverture du futur musée français retraçant l’histoire du jeu vidéo – à l’instar de la Suisse, des Etats-Unis ou du Japon – est déjà menacée. La cause : un malentendu entre l’agence Alerte Orange, initiatrice du projet et l’association de défense du patrimoine vidéo ludique MO5.com.

L’association MO5.com dénonce un manque de clarté et de communication de la part de l’agence Alerte Orange à son égard. Lors de l’annonce de l’ouverture du futur musée, celle-ci aurait mentionné le nom de l’agence – afin d’avaliser son projet – dans son communiqué de presse sans l’accord de cette dernière. Ce qu’infirme Alerte Orange à son tour précisant que MO5.com était d’accord pour participer au projet commun.

Autre cause : un désaccord sur le terme « musée du jeu vidéo ». Alerte Orange avait décidé de nommer « musée » l’exposition intitulée « 30 ans de jeux vidéo » qui s’est tenue en 2009 au musée de l’informatique à la Grande Arche de la Défense. « Une présentation de consoles et de jeux vidéo anciens dans un espace de 200 m² ne nous semble pas être à la hauteur de cet intitulé » a déclaré MO5.com.

L’association se retire du projet et avec elle sa collection de plus de 30 000 pièces. Ayant le sentiment de s’être fait « doubler » par l’Agence Orange, elle annonce le lancement officiel de son Comité pour le Musée national des jeux vidéos – jusque-là mis en place de manière informelle – qui sera présenté le 29 mars 2010 au Centre d’art d’Enghien-les-Bains (Val d’Oise) et lors d’une conférence au Palais de Tokyo début avril 2010.

A l’initiative de Rok Vogric et sous la présidence de Philippe Ulrich, le Comité aura pour mission la réalisation d’un espace permanent consacré aux jeux vidéo et aux domaines qui lui sont liés tels que la science-fiction, le manga, la musique ou la bande-dessinée. Le musée présentera aussi les techniques et les réalisations les plus innovantes en la matière.

Rien n’est moins sûr quant à l’ouverture du musée prévue le 14 avril 2010. Installé sur le toit de la Grande Arche à la Défense à côté du musée de l’informatique, il avait pour but de « démocratiser et de promouvoir la culture vidéo ludique auprès du grand public ».

Sites Internet

Alerte Orange

MO5.com

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque