Weegee, Feu, Flash, Famous!

Réédition de son ouvrage sur New York

Troisième édition du New York de Weegee et consécration d’un photographe de presse au style et à la personnalité uniques.

Né Arthur Fellig en 1899 dans l’Empire austro-hongrois, cet homme au regard dévorant est devenu aux États-Unis l’un des plus grands photographes de presse sous le pseudonyme de Weegee.
Sillonnant Manhattan à bord de sa Chevrolet, transportant dans son coffre deux chambres portatives aux flashs aussi exorbités que les yeux de leur propriétaire, ainsi qu’une machine à écrire, Weegee se targue d’avoir couvert 5 000 crimes en dix ans ! "Weegee The Famous", comme le proclame le tampon frappant ses tirages, avait réussi à être accrédité par la police et captait leur radio. Celui qui voulait être toujours le premier à rendre compte d’un événement aura même la réputation d’arriver parfois avant la police sur le lieu fatidique.

New York, sans doute son livre majeur, s’ouvre sur des images d’incendies dévastateurs. Weegee donne au lecteur l’impression d’assister aux ravages des flammes, à la lutte des pompiers, au drame des habitants. Sa mission est d’informer : il élimine les effets de cadrage et le superflu.

Son mérite est de saisir l’instant décisif, tâche d’autant plus difficile qu’il photographie à la chambre et ne s’autorise qu’une seule image. Le temps de recharger, la scène s’est évanouie… Utilisant presque toujours un flash, il projette sa propre lumière, isolant ses sujets, accentuant les contrastes. Le livre déroule ainsi une série d’images très noires, peu nuancées. Il ne faut pas oublier qu’elles étaient destinées aux quotidiens.

WEEGEE’S NEW YORK, PHOTOGRAPHIES 1935-1960, introduction de John Coplan (en anglais), éditions Schirmer/Mosel, 388 p., 298 F.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°26 du 1 juin 1996, avec le titre suivant : Weegee, Feu, Flash, Famous!

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque