Jeudi 20 septembre 2018

Sous la direction de Gabriel Bauret : Peter Knapp

Une histoire de la photo

L'ŒIL

Le 30 mai 2008 - 199 mots

Si l’on ne connaît pas toujours son nom, on connaît son travail : Peter Knapp, graphiste, peintre, photographe, cinéaste, un temps directeur artistique à Elle, concepteur de catalogues pour le Centre Pompidou.

C’est aux multiples vies de ce singulier artiste qu’un catalogue, qui accompagnait l’exposition de la Maison européenne de la photographie, vient légitimement rendre hommage.
On y retrouve toutes les étapes de la carrière de ce Suisse arrivé à Paris en 1952 pour étudier à l’École des beaux-arts, et qui rejoint dès 1953 – il n’a que 23 ans – l’équipe des Galeries Lafayette. Ainsi commence la fulgurante ascension de Knapp. Il croise ensuite la route d’Hélène Gordon Lazareff, directrice de Elle, qui le fait entrer au magazine comme directeur artistique. À partir de 1967, il collabore avec l’éditeur André Sauré puis avec le Centre Pompidou qui lui confie une collection dédiée à la jeune garde de la création française : Boltanski, Viallat, Buraglio…
« J’aime les expériences, je recherche la tension émotionnelle de la création, même si je suis souvent déçu par les résultats », dit Knapp. Déçu ? Nous pas.

Sous la direction de Gabriel Bauret, Peter Knapp, éditions du Chêne, 312 p., 2008, 45 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°603 du 1 juin 2008, avec le titre suivant : Sous la direction de Gabriel Bauret : Peter Knapp

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque