Quand une collection privée conte l’histoire de la photographie

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 26 mars 2008

Une collection, c’est d’abord une histoire, composée de multiples autres histoires, dont chaque pièce qui y entre ou en sort modifie un peu la trame. Créée en 1997 sous la forme d’une fondation d’entreprise, la collection de photographies Neuflize Vie ne déroge pas à la règle en racontant l’engagement d’une jeune compagnie d’assurances fondée en 1990, filiale d’une importante banque privée.
La collection Neuflize Vie s’est d’abord constituée autour du thème de la figure humaine puis, plus récemment, de la mémoire. Dix ans ont passé, et plus de sept cents photos (et quelques vidéos) la composent, témoignages de l’acuité d’une conservatrice, Aline Pujo, et d’un comité d’acquisition composé d’experts au nez fin.
Car au fil du temps, l’histoire de la collection s’est muée en une autre histoire, celle de la photographie. De Claude Cahun à Désirée Dolron (en couverture), beaucoup sont là : Araki, Boubat, Goldin, Höfer, Nefzger, Plossu, Riboud, Saudek, Webb. Ils sont plus de deux cents comme cela, venus chacun avec leurs propres histoires dont ce très beau catalogue sur la collection Neuflize garde pour longtemps la mémoire.

R. Durand et D. Baqué, Photographies modernes et contemporaines, la collection Neuflize Vie, Flammarion, 296 p., 50”‰euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°601 du 1 avril 2008, avec le titre suivant : Quand une collection privée conte l’histoire de la photographie

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque