Vendredi 6 décembre 2019

Musique

Pochette surprise

Par Anne-Cécile Sanchez · L'ŒIL

Le 29 octobre 2019 - 295 mots

Musique - L’image de la pochette du dernier album de Philippe Katerine a suscité des centaines de commentaires, amusés ou affligés, lors de sa publication sur son compte Facebook et, curieusement, le réseau social ne l’a pas censurée.

Pochette de l'album « Confessions » de Philippe Katerine, conçue par Théo Mercier et Erwan Fichou © Wagram Music
Pochette de l'album « Confessions » de Philippe Katerine, conçue par Théo Mercier et Erwan Fichou.
© Wagram Music

Pourtant, cela lui pendait au nez. Celui-ci, sur le portrait du chanteur signé de l’artiste Théo Mercier avec le photographe Erwan Fichou, paraît en effet curieusement protubérant. À y regarder de plus près, cet appendice nasal résulte bien d’une greffe incongrue puisqu’il s’agit d’un pénis. Le gag visuel, que complète une paire d’oreilles démesurément grandes, contraste avec le kitsch outré du costume en rayonne bleu ciel et tire le personnage, posant sur un fond rose poudré, vers le grotesque. « Nous avons commencé par écouter les chansons du disque que nous a envoyé Katerine, raconte Erwan Fichou. Le titre, Confessions,évoquait un bonimenteur, et Théo [Mercier] avait très envie de travailler à partir de prothèses. » Quant à Philippe Katerine, récemment césarisé, mais pour autant pas fossilisé, il a joué le jeu, avec tout le sérieux d’un grand professionnel.

La prise de vue a eu lieu dans une salle transformée en studio de maquillage et de photographie, au Musée de la chasse, où se tenait jusqu’à la fin du mois de juin « Every Stone Should Cry », l’exposition de Théo Mercier. Le plasticien en a d’ailleurs profité pour composer quelques natures mortes qui viennent illustrer, à la façon de vanités, les textes glissés à l’intérieur de la pochette, dans laquelle figure également une autre version du portrait.

Au final, c’est un véritable objet qui sera dans les bacs début novembre. Le regain du vinyle incite les labels de musique, qui en produisent à nouveau, à faire preuve d’audace dans leur conception. Celui-ci mérite sans doute d’être écouté, et son emballage d’être précieusement conservé.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°728 du 1 novembre 2019, avec le titre suivant : Pochette surprise

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque