Dimanche 25 février 2018

Petites sculptures japonaises pour maxi-livre

L'ŒIL

Le 27 septembre 2007

L’histoire de la sculpture japonaise réserve encore bien des mystères. Malgré la littérature abondante sur le sujet, les interprétations restent souvent douteuses et approximatives. C’est en tout cas l’avis d’Alain Ducros, qui, très directement, dénonce le savoir lacunaire de ces auteurs peu scrupuleux.
En passionné et fin collectionneur, Alain Ducros part donc à la conquête des Netsuke et Inrõ et tente de rétablir la vérité des faits. De l’étude de ces sculptures miniatures destinées à être suspendues à la ceinture des Japonais pour leur vertu thérapeutique et protectrice est né ce splendide ouvrage en deux volumes. Au fil des pages, leur esthétisme est une telle délectation du regard qu’elles exercent une indiscutable fascination.
Les pages se tournent et ne se ressemblent pas. La mine d’informations qu’elles contiennent ne fait jamais obstacle au plaisir. Bien au contraire, elle y contribue. Un seul regret tout de même, celui de ne pas rendre accessibles à tous le charme et la magnificence de cet art. Le prix – trois cent vingt euros – peut en effet dissuader certains budgets. 

Alain Ducros, Volume I, Art, Magie et Médecine ; Volume II, Inrõ et nécessaires de fumeur, éditions Cum Turri, 320 € le coffret de deux volumes.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°595 du 1 octobre 2007, avec le titre suivant : Petites sculptures japonaises pour maxi-livre

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque