Mardi 11 décembre 2018

Paul Ranson 1861-1909

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 1 octobre 2000 - 327 mots

Le catalogue raisonné de l’une des figures fondatrices du groupe des Nabis, Paul Ranson, sort enfin. Cet ouvrage, qui évite les pièges rébarbatifs de l’exercice scientifique sous lequel il se présente, vise à mettre en évidence le rôle qu’a joué celui que l’on a surnommé « le nabi plus japonard que le nabi japonard (Bonnard) ».

Ce n’est pas parce que l’on est dans la descendance d’une figure illustre que l’on se trouve le mieux à même de pouvoir en parler. En revanche, on dispose le plus souvent pour le faire de souvenirs, oraux ou matériels, et d’une manne documentaire sans pareil qui contribuent à retracer l’histoire au plus juste de sa vérité. De surcroît, quand on s’associe à des tiers historiens de l’art pour accomplir son travail, alors on se donne toutes les chances de le mener au mieux. Le catalogue raisonné consacré à Paul Ranson que publient conjointement Brigitte Ranson Bitker, petite-fille du peintre, et Gilles Genty, spécialiste de la fin du XIXe siècle, en est l’exacte illustration. Depuis l’exposition du Grand Palais en 1990, on sait quelle dette l’art du XXe siècle doit aux Nabis, notamment au regard d’une volonté déclarée de libérer la couleur des contraintes du sujet et de décloisonner les pratiques artistiques. Tout à la fois peintre, graveur et écrivain, Paul Ranson, qui s’intéressait aux théories occultistes, avouait une irrésistible passion pour les arts appliqués et montrait un goût prononcé pour les méditations les plus troublantes sur le monde de l’au-delà, a laissé une œuvre d’une étonnante richesse d’invention. Si son esprit était « celui d’un homme du XIXe siècle », il n’en était pas moins « curieux, ouvert, fasciné par les idées et les sources nouvelles », comme le note Caroline Boyle-Turner qui participe par ailleurs à cet ouvrage.

Brigitte Ranson Bitker & Gilles Genty, Paul Ranson 1861-1909, Catalogue raisonné, préface d’Emmanuel Le Roy Ladurie, introduction de Caroline Boyle-Turner, éd. Somogy, 432 p., env. 800 ill., 495 F, ISBN 2-85056-379-X.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°520 du 1 octobre 2000, avec le titre suivant : Paul Ranson 1861-1909

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque